FESTIVAL SALUT A VOUS (JAU DIGNAC ET LOIRAC 33)

Du 21 AU 23 Juillet 2017

 

« Salut à vous » est une association de jeunes passionnés toutes disciplines confondues : sport, musique, et autres animations ludiques et artistiques. Ce méli-mélo culturel se retrouve au cœur même du festival Salut à vous lancé en 2015 par la présidente de l’association médocaine, Servane Gagneux, accompagnée d’Audrey Médevielle et Caroline Eyssan. Le rendez-vous est donné le vendredi 8 juillet et ce pour trois jours de fête et de découvertes. 

 

Au cœur du Médoc, à Jau-Dignac-et-Loirac, trois villages regroupés depuis un siècle et demi pour former une seule et même commune d’un peu plus de 1 000 habitants, l’association « Salut à vous », épaulée par ses bénévoles, s’est lancée le défi de réunir toutes les générations autour d’un événement : Le Festival Salut à vous. Encore toute jeune dans le paysage médocain, cette manifestation initiée par Servane Gangneux, Audrey Médevielle et Caroline Eyssan, qui se déroulera du vendredi 8 au dimanche 10 juillet, accueillera les passionnés de sport, de musique et de spectacle vivant. L’opération est simple et purement mathématiques : Des concerts + une course à pieds + des découvertes culturelles = Le Festival Salut à vous. Organisée les 15 et 16 août 2015, la première édition du festival aura remporté, et ce malgré un temps maussade et des températures fraîches, un grand succès. Ce méli-mélo culturel se décline en trois  actes. D’abord, « Salut à vous les artistes ». Du rock, de la chanson française, des groupes locaux, des groupes plus connus, la musique dans tous ses états se fera entendre depuis la grande scène plantée sur un site sauvage de 33 hectares à Jau-Dignac-et-Loirac. Ainsi, assis dans l’herbe, vous assisterez à pas moins de quatre concerts live proposés le vendredi et le samedi soir. Puis, « Salut à vous les sportifs » avec La Jau Barjo, comprenez une course à pied de l’extrême organisée le samedi au matin. L’an passé, à l’occasion de la première édition du Festival Salut à vous, 300 personnes avaient participé à cette course d’une distance de 6 ou 12 kilomètres, agrémentée d’une vingtaine d’obstacles plus farfelus les uns que les autres. Les participants s’étaient jetés dans la boue, dans l’eau, dans la mousse, ont escaladé des ballots de paille, ont glissé le long de toboggans, bref ils s’étaient vraiment bien amusés. Et pour que ce soit plus drôle, les sportifs sont invités à se déguiser. Les petits auront eux aussi droit à leur course, mais le dimanche. C’est justement le dimanche qu’aura lieu le troisième acte du festival, « Salut à vous les familles ». Le rendez-vous est donné à partir de 10h30 pour une journée Culture et Loisirs au village « Salut à vous » qui recevra un mélange de marché de produits régionaux et de foire à la rigolade. Des stands de vins, des ateliers participatifs, des expositions, des troupes de spectacle de rue, des musiciens, des fanfares, des baptêmes de poneys, des parties de pétanque, des jeux pour les enfants. Le Festival Salut à vous, propose un véritable moment de joie à partager en famille, sans modération.

« Créer, c’est résister », tel est le leitmotiv et le slogan de l’association organisatrice de l’événement. Résister, c’est refuser l’isolement, résister c’est ne pas avoir peur de l’autre, résister, c’est être curieux, résister c’est partager. L’association Salut à vous, présidée par Servane Gagneux, défend toutes ces valeurs-là et les transmet aux plus jeunes. La jeunesse est d’ailleurs un point d’intérêt fort pour le festival qui se voit être dès demain, au-delà d’une vitrine culturelle et d’un outil fort de développement touristique sur le Médoc, « un incubateur d’expériences professionnelles pour les jeunes ». « L’organisation d’un tel événement peut leur permettre de découvrir des métiers, de rencontrer des professionnels du secteur de la production événementielle dans les domaines du son et lumière, du sport avec la Jau’Barjo, du spectacle vivant, de la restauration avec les buvettes, de l’accueil du public divers et variés.»

 

Le Festival Salut à vous aura lieu du 21 au 23 juillet 2016 à Jau-Dignac-et-Loirac. Renseignements et réservations : salutavous.fr ; salusavous@free.fr.

BORDEAUX GEEK FESTIVAL (BORDEAUX 33)

Du 25 AU 28 Mai 2017

 

Après un premier succès en 2015, et un plus fort encore en 2016, le Bordeaux Geek Festival revient au Parc des expositions avec un programme riche en découvertes, en animations et notez-le en nouveautés. Le tout exclusivement dédié à la Culture Geek à travers diverses thématiques, comprenez les jeux-vidéo, les Comics, le High-Tech, les Mondes Parallèles, la Web-Culture et la Science-Fiction. Initiés ou curieux, tout le monde trouvera sa place au Bordeaux Geek Festival.

 

« Il y a dix ans encore, la culture geek était vue comme une sous-culture » avait confié en mai 2016, Damien Beigbeder, président de Lenno, société organisatrice du Bordeaux Geek Festival (BGF), à nos confrères du quotidien Sud-Ouest. Mais ça, comme dirait l’autre, c’était avant. Aujourd’hui, la culture geek fait l’objet d’un réel engouement. Preuve en est, la deuxième édition du BGF a accueilli en trois jours un peu plus de 25 000 visiteurs au cœur du Parc des Exposition de Bordeaux. Jamais deux sans trois. Fort de son succès en 2015 et en 2016, le Bordeaux Geek Festival revient donc cette année dans le quartier de Bordeaux-Lac, pour une troisième édition qui se déroulera du 25 au 28 mai. Bien loin de se reposer sur ses acquis, la société Lenno et ses partenaires dont l’association bordelaise Mandora et le centre des Congrès et expositions de Bordeaux proposeront quelques nouveautés dans un programme déjà bien rempli. Notez dans un premier temps que l’espace d’accueil sera agrandi de 2 000m² comparé à l’an passé, soit un total de 12 000m² qui devraient recevoir quelque 35 000 visiteurs. Un espace de jeu conséquent donc pour les adeptes de la culture geek, ou simplement les curieux qui seront invités à découvrir cet univers à travers diverses thématiques, comprenez les jeux-vidéo, les Comics, le High-Tech, les Mondes Parallèles, la Web-Culture et la Science-Fiction. Outre les ateliers, le traditionnel défilé-concours Cosplay, les conférences, les rencontres avec des invités de marques dont les dessinateurs de comics Jordie Bellaire, Declan Shalvey, Barry Kitson, les auteurs John Lang, Mathias Lavorel, Charline Rose, Mikhey Moz ou encore les Youtubeurs tels que Frigiel, Trash ou Humility etc ; les concerts et autres animations. Cette année encore le BGF proposera un espace de 2 000 m² entièrement dédié au E-sport. Ainsi vivez quatre jours intenses de compétition et retrouvez cette année en tournoi les trois licences qui ont fait le succès de l’édition 2016, League of Legends, Counter-Strike et Hearthstone, ainsi que, et c’est une nouveauté, les licences Clash Royale, Overwatch et Rocket League. Vous l’aurez compris, pendant cette manifestation, amateurs et professionnels de toute la France s’affronteront sur des licences majeures de l’E-Sport afin de remporter un important cashprize mis en jeu ! Autre nouveauté et de taille, le BGF Makers, comprenez un espace spécialement dédié à la culture du « Home Made » et au Do It Yourself (DIY), tournée vers la technologie. Les makers innovent, construisent et élaborent les projets et usages de demain. L’objectif est d’inscrire les FabLab de France et les communautés de makers dans un écosystème plus large, à la rencontre du grand public et de travailler ensemble sur un projet commun. Le BGF se veut être à l’avenir un rendez-vous incontournable pour ces nouveaux bricoleurs. Jamais deux sans trois, nous vous le disions un peu plus haut. S’il ne s’agit pas vraiment d’une nouveauté, c’est en tout cas une troisième bonne raison de participer au Bordeaux Geek Festival, le BGF Awards 3IS. Quatre catégories (Culture, Humour, Fictions, Jeux Vidéo), seize Youtubeurs, des dizaines de milliers de votes (35 000 votants en 2016) mais un seul gagnant par catégorie. Les BGF Awards récompensent les meilleures chaînes YouTube, celles plébiscitées par les votes du public en amont du festival. Humour, jeux vidéo, science, web culture, chacune de ces catégories sera parrainée par un Youtubeur star qui remettra les trophées aux vainqueurs lors de la cérémonie de remise des prix pendant le BGF.

 

Découvrez la troisième édition du Bordeaux Geek Festival au Parc des Expositions à Bordeaux du 25 au 28 mai 2017. Informations et réservations sur http://geek-festival.fr.

FESTIVAL MUSIK A PILE (SAINT DENIS DE PILE 33)

Du 09 au 10 juin 2017

 

Three, two, one… Ignition ! Le lancement de la 20eme édition du festival Musik à Pile aura lieu le vendredi 9 juin 2017, dans le parc du Château Bômale à Saint-Denis-de-Pile. Une nouvelle édition qui présentera un format plus dense et plus intense, avec une programmation inédite, des animations épicuriennes et un changement de visuel comme vous le laisse comprendre le début de notre introduction !

 

Véritablement, nous ne saurons que trop vous conseiller de réserver le vendredi 9 et le samedi 10 juin prochains. Ne prévoyez rien, le planning est assez chargé, si vous prenez vos billets pour participer au Festival Musik à Pile, cela va sans dire ! Pour les 20 ans de la manifestation portée par l’association Musik à Pile, la priorité est donnée à l’inédit. A commencer d’ailleurs par le visuel du festival qui se laisse découvrir à travers le dessin d’une fusée. Une image révélatrice  du dynamisme de l’équipe organisatrice, si on s’en réfère au symbolisme de la fusée qui évoque l’esprit de conquête, le devenir et l’ouverture. Dès lors tout est dit sur l’ambition de ce festival qui 20 ans après n’a rien perdu de sa fougue originelle. Depuis 20 ans, (parce qu’à 20 ans, il paraît que c’est l’heure du bilan !), la scène du Festival Musik à Pile a reçu quelques beaux noms de la chanson française et internationale tels que : -M-, TéTé, Java, Yodelice, Caravan Palace, Brigitte Fontaine, Jacques Higelin, Mano Solo, Louis Bertignac, Carmen Maria Vega, Sanseverino, CharlElie Couture, Sinsémilia, Arthur H, Cali, Boulevard des Airs, A-WA, Bachar Mar Khalifé... Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas de plonger dans la nostalgie des années passées, mais simplement de se rafraîchir la mémoire avant d’énoncer les noms de celles et ceux qui rejoindront au mois de juin les festivaliers (plus de 3 000 à chaque édition) dans ce cadre merveilleux qu’est celui du Parc Bômale, somptueux espace verdoyant bordé par l’Isle habillé pour l’occasion d’une scénographie sur-mesure, réalisée avec des élèves de 1ère section bois du Lycée Henri Brulle, la start-up Kikiq et l’Atelier Dauge Ébéniste. On pourra ainsi compter sur la présence du performer Faada Freddy entouré de ses choristes, de la reine de la nueva cumbia La Yegros, et  du duo The Inspector Cluzo, les rockfarmers landais. On se branche sur la fréquence de Radio Elvis et leur album « Les Conquêtes », révélation de l’année des Victoires de la Musique 2017. Se joindront aux festivités Teorem ou encore Acousteel Gang, entre autres artistes, tous domaines confondus.  

Partage et découvertes

Car il y en a des choses à faire, à voir, à découvrir lors de ce Festival Musik à Pile. Le soir mais aussi la journée. D’ailleurs le samedi 10 juin, le Parc Bômale ouvrira de 12h00 à 18h00, en gratuité ! L’attraction foraine spectaculaire « Le Gran’ Rail » prendra place pour le plaisir des petits comme des grands. En milieu de journée les deux protagonistes de la Compagnie Sons de Toile et leur spectacle «Zou» auront pour instruments leurs corps et le public ! Fidèle à ses valeurs, le Festival Musik à Pile est aussi le lieu de rencontre où confluent les projets menés à l’année par l’association. Ainsi, les artistes de la Compagnie Sons de Toile accompagneront deux classes de cinquièmes du Collège de Dagueys pour la restitution de leur composition percussive. Les résidents de la Maison d’Accueil Spécialisée « Les 4 vents » de Saint-Denis-de-Pile présenteront leur travail réalisé en complicité avec la chorégraphe Léa Cornetti de la Compagnie Vita Nova et Florence Boileau, comédienne de la compagnie l’Aurore. Soigner ses oreilles et occuper ses 10 doigts : Bienvenue au Club proposera des ateliers pour fabriquer tout un tas de jolies petites choses (portes-gobelets, couronne de fleurs...) et Portraits de Familles déballera sa ludothèque ! Le petit plus qui fera mettre des hashtags #été sur les comptes instagram ? Le concours de Mölkky©, où il sera possible de remporter des boissons, des gourmandises et des places pour les concerts du samedi soir !

 

Le Festival Musik à Pile aura lieu du 9 au 10 juin 2017 dans le parc du Château Bômale à Saint-Denis-de-Pile. Renseignements et réservations sur www.musikapile.fr.

FESTIVAL ATOUT COEURS (BENQUET 40)

Du 23 au 26 Mai 2017

 

 

FESTIVAL LE HAILLAN CHANTE (LE HAILLAN 33)

Du 06 au 11 juin 2017

 

Proposée et organisée par L’Entrepôt et l’association Bordeaux Chanson, la huitième édition du festival Le Haillan Chanté se déroulera du mardi 6 au dimanche 11 juin 2017. Encore une fois, la chanson française sera à l’honneur et se laissera (re)découvrir dans tous ses états et dans tous les styles, grâce à la venue d’artistes confirmés ou émergents. C’est ainsi qu’est fait ce festival, et c’est ainsi qu’on l’aime.

 

Il est des événements comme celui-là, que l’on découvre un peu par hasard. En surfant sur le web, au cours d’une discussion entre amis, en tombant sur une affiche au détour d’une ruelle etc. Parce qu’il faut bien l’avouer, le festival Le Haillan Chanté, n’a pas (encore, peut-être !) une renommée nationale. Alors, les habitués de la magnifique salle L’Entrepôt et les adhérents ou proches de l’association Bordeaux Chanson, sont très certainement au fait de cet événement. Mais les autres ? Les autres, nous aimons à penser qu’ils lisent CultureMag. Chers lecteurs, les lignes qui suivent vous permettront donc de mieux connaître ce festival qui depuis huit années, met à l’honneur la chanson française. Notez l’audace, tandis que la langue anglaise continue à faire vibrer le cœur des auditeurs francophones sur nos ondes radiophoniques. Non, là, le public, quel qu’il soit, entendra et surtout comprendra le sens des mots, des chansons. D’ailleurs le public, tout autant que les chanteurs, parce que c’est à se demander si certains artistes comprennent réellement ce qu’ils chantent quand ils empruntent la langue de Shakespeare ! Trêve de transgression, ce festival met donc à l’honneur la chanson française cinq jours durant, invitant les plus dignes représentants du genre à venir fouler la scène de l’Entrepôt ou du Théâtre de Verdure au Haillan. Thomas Fersen avait répondu présentant en 2015, Vianney et Les Innocents avaient accepté l’invitation en 2016. En 2017, pour cette huitième édition, Magyd Cherfi, ex-membre du groupe toulousain Zebda, auteur du livre « Ma part de Gaulois » et auteur-interprète de l’album « Catégorie Reine » ; s’impose en tête d’affiche de l’événement, aux côtés de Mathieu Boogaerts, auteur, compositeur et interprète qui en 2016, en même temps que la sortie de son dernier album « Promeneur », célébrait ses vingt ans de carrière. L’affiche est belle, vous l’aurez compris, mais incomplète. Car l’équipe organisatrice du festival Le Haillan Chanté, L’Entrepôt et l’association Bordeaux Chanson ; a à cœur de vous faire découvrir des trésors cachés, du moins peut-être moins médiatisés, de la chanson francophone. Ne vous inquiétez pas, vous n’aurez pas à les chercher, on les a déniché pour vous, on vous les présente, il ne vous reste plus qu’à tendre l’oreille. Avec beaucoup de curiosité donc, vous partirez à la découverte des univers merveilleux d’une multitudes d’artites comme Ben Mazué, Alexis HK, un habitué du festival, Kent, Romain Didier, Dimone, Imbert Imbert, Sarcloret, Bancal Cheri, ainsi que Makja, Eddy la Gooyatsh, Nathalie Miravette, Yvan Tirtiaux, Laurent Lamarca, Sapritch et David Lafore. Outre ces bons plateaux musicaux qui devraient vous enchanter, vous pourrez également participer à des apéros-concert gratuits en terrasse de L’Entrepôt. Festivités et convivialité sont les maîtres-mots de cette manifestation que l’organisation souhaitait à taille humaine pour faciliter les échanges, les rencontres entre les différents artistes et le public, entre les artistes eux-mêmes et les festivaliers entre eux. Notez par ailleurs, parce qu’il est de notre devoir, tout un chacun, d’initier les générations à venir à la beauté de la chanson française qui ne manque pas de ressources ; que des ateliers de création seront organisés tout au long du festival avec les écoles, le collège et l’école de musique dui Haillan. Pour découvrir le programme complet et détaillé du festival Le Haillan Chanté, rendez-vous sur www.lentrepot-lehaillan.fr. Au plaisir de vous y retrouver, chers lecteurs…

 

Le festival Le Haillan Chanté, du 6 au 11 juin 2017. Informations et réservations sur www.lentrepot-lehaillan.fr ou au 05 56 28 71 06.   

FESTIVAL LES COGITATIONS, Festival des Arts Moqueurs

Du 03 au 06 mai 2017

 

Rire à gorge déployée sans se soucier de la bienséance. Tel est le leitmotiv du festival Les Cogitations qui aura lieu du 3 au 6 mai 2017 à l’Entrepôt au Haillan. Au programme, des spectacles, des conférences gesticulées sur l'école et la CAF, un atelier "comment désintoxiquer le langage", des rencontres et des débats sur l'Education nationale et la dette, des apéros concerts de chansons inconvenantes, DJ set etc…

 

L’Entrepôt du Haillan se prépare d’ores et déjà à accueillir la deuxième édition des Cogitations, festival des arts moqueurs. Une manifestation d’un nouveau genre festive et joyeuse, l’équipe organisatrice insiste sur ce point-là ; mais également ouverte à la réflexion puisqu’il s’agit de libérer la parole, de découvrir la force et le pouvoir de résistance qui s’en dégagent. Et par la même occasion de créer des passerelles entre humoristes, dessinateurs de presse, conférenciers, publics et scolaires pour faire de ces Cogitations un moment de rencontres et de transversalité. « Satire, comédie, dessins de presse, ces Cogitations sont plus que jamais placées sous le signe des arts moqueurs qui jouent avec les limites de la bienséance pour conduire au rire, ce rire qui a toujours constitué une des meilleures armes de résistance face à l’arbitraire des différents pouvoir économiques, politiques ou religieux. Venez cogiter avec nous à L’Entrepôt ! Qu’on soit d’accord ou pas avec les artistes, dessinateurs et conférenciers gesticulants, le moment sera festif et joyeux ! » s’enthousiasmeManuel Corneau, directeur de la programmation de L'Entrepôt. Parmi les artistes qui vous feront rire sans retenue, nous retrouverons Christophe Alevêque et Franck Lepage, qui l’an passé déjà avaient participé à ces fameuses Cogitations. Se joindront à eux pour cette deuxième édition,  Anne Roumanoff, Chris Esquerre, Guillaume Meurice, Manuel Pratt ainsi que les dessinateurs de presse bordelais Urbs, Cami, Visant et bien d’autres artistes, auteurs et conférenciers. Le programme de ce festival vous offre quatre jours de cogitation sur différents thèmes, l’Education nationale notamment ou encore  le langage. A ce sujet, Franck Lepage animera un atelier intitulé « Désintoxiquer le langage » le jeudi 4 mai à partir de 13h30 à L’Entrepôt. Parce que les manipulations du langage dans nos relations institutionnelles (CAF, Pôle emploi…), politiques (média, vie politique…) et surtout professionnelles (nouveau management, protocoles, démarche qualité, évaluations, compétences…) modifient notre perception du monde et plus encore la perception de nos métiers et visent à les détruire… Il s’agit d’un atelier pour identifier les différentes formes de manipulation, s’exercer à les comprendre et les déconstruire, et imaginer les résistances collectives. Autre thème autre  conférence, la CAF ! Rendez-vous samedi 6 mai, toujours à L’Entrepôt. La CAF ça vous donne le CAF’ard ? Vous voulez comprendre comment fonctionne cette machinerie administrative et pourquoi on ne cesse d’entendre parler de fraude aux prestations sociales alors que le RSA passe à côté de 50% de son public ? Cette conférence gesticulée est faite pour vous ! Venez explorer les dessous des CAF’fouillages CAF’Kaiens, des heurts et malheurs du « nouveau management public », de la protection sociale et du RSA. Expression d’éducation populaire, incarnée et engagée, cette représentation articule des connaissances universitaires et des expériences vécues. Elle explore, avec ironie et critique, ce qui se joue des deux côtés du guichet, dans les relations administratives de gestion de la précarité. Elle décortique le rôle des politiques de la CAF dans l’évolution des droits des femmes et de certaines belles avancées sociales qui nous changent la vie. Vous l’aurez compris, il y en aura pour tous les goûts, mais une chose est sûre, encore une fois, ces Cogitations s’annoncent drôles, émancipatrices, bousculantes et fraternelles. Soyez curieux, le rendez-vous est donné !

 

Les Cogitations, festival des arts moqueurs du 3 au 6 mai 2017 à l’Entrepôt du Haillan. Infos et réservation sur : www.lentrepot-lehaillan.fr. Tél. : 05 56 28 71 06. 

FESTIVAL VOIX LIBRES, SALON DU LIVRE ET DES GOURMETS (PARENTIS 40)

Le 14 mai 2017

 

Dimanche 14 mai 2017. Le rendez-vous est donné pour la quatorzième édition du désormais célèbre Festival Voix Libres, salon du Livre et des Gourmets. Direction donc la Salle des fêtes de Parentis pour un programme animé de rencontres, de découvertes, d’échanges, de spectacles, d’expositions, de lectures publiques, de créations, mais aussi de dégustations et d’ateliers culinaires en compagnie de grands chefs.  

 

Au cœur des Landes et de la grande forêt des Landes de Gascogne, bordée par l’un des grands lacs landais, la commune de Parentis-en-Born et ses habitants, presque 6 000 ; accueilleront le dimanche 14 mai, une nouvelle édition du Festival Voix Libres organisé par la Ville. Au fil du temps, soit quatorze années, cet événement est devenu un incontournable pour les amoureux de la lecture et même de la littérature -- certains différencient l’un et l’autre, allez comprendre – mais pas que. Bien évidemment, le Salon du Livre est la principale composante du Festival Voix Libres, c’est d’ailleurs l’origine de la création de cette manifestation. La Salle des Fêtes de Parentis accueillera ainsi, toute la journée de 10h à 19h, bon nombre de Maisons d’Editions représentées par leurs auteurs. Ces derniers feront découvrir leurs nouveautés littéraires et ne se priveront pas de discuter avec le public. Car ce festival, il faut bien le dire, est avant tout un lieu d’échanges et de rencontres. Libre à vous ensuite de vous plonger en toute solitude et en tout égoïsme dans l’une des trouvailles littéraires dénichées lors de l’événement. Les librairies auront également une place de choix au cœur de cette manifestation. Il faut le savoir, à chaque édition, c’est une centaine d’acteurs du monde du livre qui viennent à votre rencontre et ce depuis la création de ce festival. Notez que le public pourra à la fois être spectateur, mais aussi acteur à l’occasion d’ateliers de création auxquels il sera invité à participer. En 2016, la bande dessinée était au cœur de toutes les créations. Voilà pour le premier volet de ce Festival Voix Libres. Mais dans le chapeau (ou introduction, c’est à votre convenance) de cet article, vous aurez noté « salon du Livre et des Gourmets ». Car effectivement, depuis trois ans, le Festival Voix Libres ouvre ses portes aux acteurs de la gastronomie. Une idée savoureuse qui permet de rassasier son appétit de bonnes lectures et de belles et délicieuses découvertes culinaires. Ainsi, sous un chapiteau de 300 m², le Salon des Gourmets présente ses exposants et leur savoir-faire unique, leurs créations et surtout leur passion. Lever un filet, travailler le sucre, les ateliers culinaires des chefs sont l’occasion de s’initier à des recettes salées ou sucrées pour petits et grands. L’an passé, le chef étoilé Michel Carrère nous avait ainsi appris à cuisiner un poisson, l’alose pour être précis, le tout bien sûr accompagné de bons et précieux conseils, tandis que le chef Laurent Lachaise, originaire de La Teste-de-Buch nous aidait à réaliser à la perfection un fondant au chocolat et un brownie aux noix. Les gourmands s’en souviennent encore ! Et parce que le monde de la gastronomie est diversifié, dans un autre genre, Patrick Blan, photographe culinaire, boitier en main et l’œil dans l’objectif, apprenait au public à faire les plus beaux clichés de leurs plats et des desserts. Un petit plus pour épater ses amis sur le plus célèbre des réseaux sociaux ! Vous l’aurez compris, chefs cuisiniers et artisans culinaires se réunissent à Parentis pour venir à votre rencontre et vous donnent ainsi l’occasion de découvrir en famille de nouvelles techniques, de nouvelles recettes ou tout simplement le plaisir de goûter aux bons produits du terroir local.

Comme chaque année, vous retrouverez également des expositions diverses, rencontres créatives avec des auteurs, lectures publiques, spectacles, la p'tite médiathèque... Une belle journée se prépare à Parentis-en-Born, régalez-vous !

 

Le Festival Voix Libres aura lieu le dimanche 14 mai 2017 à la Salle des Fêtes de Parentis. 

FESTIVAL LES FOUS RIRES DE BORDEAUX

Du 18 au 25 Mars 2017

 

C’est une première ! Il est de bon ton comme pour chaque première, d’accorder le bénéfice du doute quant à la réussite de l’événement. Bien loin de faire mille et une courbettes, le succès sera au rendez-vous de cette première édition du Festival Les Fous Rires de Bordeaux. Preuve en est, une programmation de qualité, diversifié dans l’art et la matière !

 

Forte de ses 40 ans d’activisme culturel, la société Alhambra Productions, en partenariat avec l’association La Boîte de Ouf !, s’est lancée un nouveau défi : la création d’un festival entièrement dédié à l’humour. Il est vrai que les festivals d’un autre genre, musical par exemple, pullulent en Gironde et même voyons large en Nouvelle Aquitaine. Mais les Festival d’humour, eux, sont plus rares même si nous nous devons de citer le Festival « Marais vous bien » à Saint-Ciers-sur-Gironde ou encore le Festival du Rire de Villeneuve-sur-Lot. Toutefois, les Bordelais peuvent aujourd’hui rire à gorge déployée puisque leur ville qui ne compte pas moins de dix-sept théâtres dont la plupart programment régulièrement des spectacles comiques ; accueillera du 18 au 25 mars 2017 la première édition du Festival Les Fous Rires de Bordeaux. Imaginé et construit pour devenir un événement incontournable de l’humour dans la Région, le Festival proposera d’expérimenter d’autres formes d’humour : l’humour dans tous ses états, des arts plastiques à l’iconographie en passant par la mode et pourquoi pas la cuisine ? D’expositions photos en battles d’improvisation, de fanfares improbables au cinéma de plein air... Et pour permettre cette expérimentation, le Festival Les fous Rires de Bordeaux se déclinera en deux parties. Le IN d’abord. Huit jours durant, une flopée d’artistes qu’ils soient aguerris ou en devenir vous donnent rendez-vous aux quatre coins de la ville, dans des théâtres, des cafés théâtres, des grandes salles comme la patinoire Mériadeck, d’autres plus petites mais pas moins prestigieuses  comme la Rock School Barbey. Quittez donc la tristesse du quotidien, changez-vous les idées lovés dans un fauteuil face aux Chevaliers du Fiel, Baptiste Lecaplain, Stéphane Guillon, Blanche Gardin, le Comte de Bouderbala, Anne-Sophie Girard, Alban Ivanov, Foudil Kaibou, Florent Peyre, Arnaud Tsamère, Didier Super etc. Ils sont quatre-vingts artistes connus et reconnus à faire le déplacement, juste pour se marrer avec vous. Outre ces têtes d’affiche, Le Festival Les Fous Rires de Bordeaux mettra dans la lumière de jeunes talents issus de la scène humoristique locale qui se produiront en première partie sur la scène du Théâtre Fémina. Les festivités du IN commencent en grandes pompes dès le samedi 18 mars avec un gala d’ouverture présenté par un duo peu commun, Anne-Sophie Girard et Florent Peyre.  Le OUF, à présent. En prolongement du Festival Les Fous Rires de Bordeaux, l’association La Boite de Ouf ! Partenaire d’Alhambra Productions comme dit plus haut, a décidé de créer le Festival OUF! Le lancement de cet événement sera fait en musique avec la participation de la fanfare « La Grasse Bande » et ses 15 musiciens qui reprendront des tubes des années disco, dans les rues bordelaises, de la place Fernand Lafargue jusqu’au Village du Festival, cour Mably, en passant par la place Saint-Projet et la place de la Comédie. Ensuite et ce jusqu’au 25 mars, les acteurs de cette manifestations investiront des lieux bordelais inédits comme le Tram  ou encore le Centre Abadie, l’Hôpital des Enfants de Bordeaux… Dans chacun de ces lieux seront proposés des animations tout public, des ateliers d’écriture, des matches d’improvisation, des scènes ouvertes etc, liés par un seul et même point commun : l’humour. Parce que l’humour est fédérateur, comme a dit le regretté Georges Wolonski, dessinateur de presse : « L’humour est le plus court chemin d’un homme à un autre ». L’humour est aussi source d’inspiration, et surtout l’humour se consomme sans modération. Eh bien, riez maintenant !

 

Les Fous Rires de Bordeaux du 18 au 25 mars 2017. Renseignements et réservations sur http://lesfousriresdebordeaux.fr et www.box.fr.

FESTIVAL CAR SCENE ROCK SON (CARSEN PONSON 40)

Les 07 & 08 avril 2017

 

Le Festival Car'Scène Rock'Son, mené d’une main de maître par l’association des Jeunes de Carcen-Ponson, poursuit son petit bonhomme de chemin. Sur la route du succès depuis sa première édition, le festival a démarré l’année 2017 sur les chapeaux de roues en annonçant d’ores et déjà sa programmation toujours plus éclectique et dynamique. Parmi d’autres groupes, Superbus fera vrombir les guitares…

 

Cette année encore, la bande d’hyperactifs de l’association des Jeunes de Carcen-Ponson, vous donnent rendez-vous en avril, à la salle polyvalente de leur petit village Landais pour célébrer la septième édition du Festival Car'Scène Rock'Son. Cet événement qui a pour objectif de promouvoir et développer l'activité culturelle, vous donne l’occasion de découvrir sur scène, en live, des artistes confirmés comme The Hyènes en 2013 ou encore Cats On Trees en 2014, Mademoiselle K en 2015 et Hyphen Hyphen tout juste couronné d’une Victoire de la Musique – Révélation Scène en 2016. Cette année, c’est le groupe pop-rock français, Superbus qui viendra fouler la scène du Festival Car’Scène Rock’Son. Entre autres succès désormais bien connus du public, « Butterfly », « Lola », « Travel the World » ou encore « Apprends-moi », la formation créée par Jennifer Ayache en 1999, vous présentera quelques titres de leur dernier album, « Sixtape » sorti en juin 2016. Les artistes confirmés ou en tout cas reconnus du grand public partageront la scène de la salle polyvalente de Carcen-Ponson avec des artistes plus discrets sur la scène médiatique, mais tout aussi talentueux. Qu’ils viennent des Landes, plus largement de la Nouvelle Aquitaine ou d’ailleurs, ces groupes en devenir ont l’opportunité, grâce à ce festival, de s’exprimer. Nous utiliserons les quelques lignes suivantes pour vous présenter chacun d’entre eux, et par ordre de passage. Nico'o & the Kapiolani Boyz. Passionnés de voyages, de musique et originaires de la même ville, le band distille du Hawaïen Jazz, du traditionnel, du Slack Key et tout ce qui fait la musique Hawaïenne. Virtuosité, maitrise technique, répertoire complet et varié, il faut les écouter pour se rendre compte de leur talent. L'album sera réalisé en 2017 sous la direction de Mako, un fidèle d'Etienne Daho. La Jarry est quant à lui un groupe de rock fondé à Orléans par deux frères, Benoît (chanteur) et David Pourtau (guitariste), rejoints par Arnaud Bottin (bassiste) et Alexandre Thibault (Batteur). Depuis ses débuts, La Jarry n’a cessé de faire des concerts partout en France, en Suisse, en Belgique, au Canada, aux Etats-Unis etc. 2017 voit la sortie de leur dernier opus sur lequel La Jarry a travaillé avec le producteur David Bottill, connu pour façonner le son de Muse, s’il vous plaît ; Smashing Pumpkins ou Tool. Les Cavemen, des rockeurs aguerris aux cheveux gris, enfin pas tous, ont décidé à leur manière de réinventer leurs classiques rock’n’roll, de se réapproprier leurs influences pour en faire une boule de feu énergique, démoniaque, carrée et foldingue. Dissident c’est une adolescence passée sous sonorité grunge, dans un petit village des Landes : Lesperon. C’est un exutoire, un mélange d’histoires vécues, d’observations, saupoudrées d’imaginaire. Apres avoir évolué dans plusieurs formations, et  de nombreuses remises en question musicales, c’est un projet qui grandit dans une petite pièce. Des petits bouts de mélodies mis bout à bout sur lesquels viennent se poser des textes en anglais. Il aura fallu du temps pour que certaines chansons qui n’en étaient qu’à l’état d’ébauches durant des années soient enfin prêtes à être jouées en public. Tram System est un groupe de rock formé en 2002 et originaire de Biscarrosse Plage. Les membres du groupe avaient alors entre 9 et 16 ans. Il se compose aujourd’hui des frères jumeaux Thomas et Maxime (29 ans, bassiste et guitariste) et de leur petit frère Arthur (23 ans, batteur). Leur répertoire est essentiellement rock, porté par la bonne humeur et la « rigolade absolue » selon certaines rumeurs… Méfiez-vous, un coup de cœur est si vite arrivé !

 

Le Festival Car’Scène Rock’Son, les 7 et 8 avril à la salle polyvalente de Carcen-Ponson. Infos et réservations sur www.carscenerockson.com. 

FESTIVAL ODP (TALENCE 33)

Du 03 au 05 juin 2017

 

« On ne peut pas dire : «La culture doit être ouverte à tous » et ensuite vendre des places de concert à plus de 100€. »

 

Du 3 au 5 juin, le Festival ODP, organisé au profit des orphelins des sapeurs-pompiers de France,  célèbrera sa troisième édition. La programmation a d’ores et déjà été annoncée (Vianney, Claudio Capéo, Jain, Imany, Julien Doré, Catherine Ringer etc) et circule sans frein sur les réseaux sociaux.  Christophe Bosc, le directeur de 3C Tour et co-fondateur du Festival ODP répond aux questions de CultureMag.

 

Christophe racontez-nous comment tout a commencé.

Tout a commencé il y a huit ou neuf ans. Sébastien Lussagnet, pompier de son état, est venu me voir pour faire des concerts à Bordeaux dans le cadre du Téléthon. Très vite, nous sommes devenus très amis. Donc je l’ai aidé à trouver des groupes, des artistes dont je m’occupais. Sébastien a toujours eu une très belle équipe à ses côtés, quasiment que des pompiers, des passionnés, des gens comme j’aime, quoi. Moi, j’avais un vieux rêve, lui aussi, c’était de monter un festival. Donc, on a vu quelques sites et le site qui se trouvait à côté de son logement, c’était le Parc Peixotto à Talence. On a foncé et ça a donné la première édition. Lui s’occupait de la partie organisation et logistique et moi de la partie financière, parce que c’est moi qui prends les risques financiers ; et la partie artistique avec la programmation, l’accueil des artistes etc. Une partie des bénéfices est reversée à l’Œuvre des Pupilles Orphelins de Sapeurs-Pompiers de France.

 

Dès la première édition vous avez tapé fort avec la venue de Kendji Girac,  Zaz, Benabar , Magic System etc. Avaient-ils été sensibles à la cause portée par ce festival ?

D’abord, je ne vous cache pas j’ai dû franchir quelques barrières que je connais bien puisque je suis moi-même producteur ; donc j’ai été confronté à mes amis producteurs avec cette difficulté de devoir convaincre tout de suite sur un premier festival. En ce qui concerne la cause, pour être très franc, certains artistes la découvraient le jour-même, c’était un concert normal. Mais certains comme Benabar, Ronan Luce, les Magic System ont bien joué le jeu.

 

Pour cette troisième édition, avez-vous l’impression de prendre un nouveau tournant avec cette programmation ?

Oui. Ne serait-ce que quand je vois la vente de billets à ce jour, c’est plutôt très bien. On a quasiment un mois et demi d’avance par rapport aux autres années. Pour tout vous dire, nous étions à la base sur deux artistes de plus grande envergure. Parce que cette année, je voulais qu’on monte un gros coup pour que ce festival puisse avoir une renommée plus vaste que Bordeaux Métropole. Qu’elle soit régionale voire même nationale.  C’est en tout cas l’ambition pour les prochaines éditions. Concernant ces deux artistes, c’était quasiment signé et puis nous avons appris que le premier ne tournait pas du tout au mois de juin et le second pas au début du mois de juin. Mais la programmation est de belle qualité, nous sommes satisfaits et nous développerons cette partie encore un peu plus dans les années à venir avec, nous l’espérons, des artistes internationaux. Toutefois nous tenons à proposer des concerts qui restent grand public.

 

Le tout a un prix qui reste raisonnable avec un billet d’entrée à 35€ pour trois concerts en une soirée. 

Tout à fait et je tiens à préciser que ce festival est financé majoritairement par des fonds privés. On est aidé, surtout par la Région que je remercie fortement. Après je suis un privé, je reste un privé et je n’ai jamais attendu d’avoir des subventions, des garanties, pour avancer. On s’est battu et on se bat pour que vive ce festival. Trouver le bon prix par rapport au public, c’est quelque chose qui est important pour moi. On ne peut pas dire : «La culture doit être ouverte à tous » et ensuite vendre des places de concerts à plus de 100€. Après encore une fois, je suis un privé, je n’ai pas honte de gagner de l’argent, mais il faut le faire de manière raisonnable, en respectant le public.

 

Le Festival ODP du 3 au 5 juin 2017 au parc Peixotto à Talence. Infos et réservations sur www.festival-odp.com. Retrouvez l’intégralité de l’interview sur www.culturemag-atlantique.com.

PRINTEMPS MUSICAL (SANGUINET 40)

Le 26 mars 2017

 

Le Printemps Musical de Sanguinet, huitième édition. Cette année encore, la Chorale des Voix de Losa à qui nous devons l’organisation de cet événement, vous proposera de découvrir, dans une ambiance conviviale, un nouvel univers musical. Lla chorale sanguinétoise partagera la scène avec le Jazz Chamber Orchestra, un quatuor qui ne se prive pas, bien au contraire, de mettre un peu, et même beaucoup d’humour dans sa musique. 

 

C’est reparti pour un tour. Mais quel bonheur d’écrire ces lignes, d’une part parce qu’on sait que les beaux jours arrivent et rien n’est plus délicieuse lorsque les nuages gris forment une masse au-dessus de votre tête que d’imaginer un joli tableau printanier… Mais trêve de divagations sur fond de réflexions météorologiques. Si nous sommes heureux c’est aussi et surtout parce que le Printemps Musical de Sanguinet revient cette année pour célébrer sa huitième édition. Que les supers productions en prennent de la graine, il ne suffit pas de briller sous les flashs et les projecteurs  pour faire grandir un projet, il faut aussi de l’amour, de la sensibilité, de l’attention, de la générosité et avoir le sens du partage. Il faut aussi un peu de voix, parce que ne soyons pas naïfs, un concert de chorales sans voix, ce ne serait tout de même pas crédible. Ainsi, chaque année depuis huit ans, la désormais célèbre Chorale des Voix de Losa, organisatrice du Printemps musical de Sanguinet, s’applique et vous offre à découvrir de nouveaux univers musicaux accompagnés de  groupe, chorale, orchestre et quatuor du coin ou de la région, tous amateurs. Pour simple rappel, Les Voix de Losa est composé d’une quarantaine de choristes qui s’enthousiasment sur un répertoire très diversifié qui va du  negro spiritual aux chants gospel en passant par des morceaux de jazz, des chants africains ou même basques, jusqu’à la musique sacrée. Ceci étant dit, et pour en revenir à la programmation très éclectique de ce Printemps Musical, l’an passé, vous avez très certainement applaudi les prestations de L’Orchestre d’harmonie de l’Atelier musical de Sanguinet, de groupe vocal du Crabb de Biscarrosse, Désordre vocal ou encore du Quatuor de Saxophones Ellip’s. Mais cette année, la Chorale des Voix de Losa a invité le Jazz Chamber Orchestra pour un concert de Jazz, l’humour en bandoulière : un quatuor d’exception pour une soirée exceptionnelle. Le Jazz Chamber Orchestra a construit sa réputation sur sa capacité à mettre de l’humour dans sa musique. Leur répertoire est essentiellement puisé chez Ellington, Amstrong et Basie, porté par cette musique pleine de swing et de joie. Présentons ces artistes un peu plus précisément.  Alain Barrabès d’abord, saxophone ténor et chant. Voilà presque 40 ans qu’il pratique le swing dans la région bordelaise, tant au piano qu’au saxophone. Il a participé à plusieurs formations de jazz traditionnel et swing. Jean-Luc Pareau, saxophone alto et chant. Gand par son talent, il a joué pendant plus de dix ans dans le légendaire Kakalband. De plus il a croisé le laiton avec la plupart des swingueurs de la région. Son jeu stylé autant que tellurique apporte au Jazz Chamber Orchestra, chaleur et swing 100% naturels, depuis 2002. Fred Lesnier, contrebasse et chant. Cela fait quatroze ans qu’il pose sur la scène le fondement de sa contrebasse et du même coup les fondations du Jazz Chamber Orchestra. C’est en formidable Auguste qu’il est le plus profond … Et les gens rient. Laurent Mastella, guitare, banjo  et chant. Tant à la guitare qu’au banjo, il pose sur la table l’harmonie vitale du Jazz Chamber Orchestra, riche, luxuriante et tellement efficace. Il a intégré les jeux des grands guitaristes manouches de souche, à petites touches, en plusieurs couches mais à la louche ! Vous l’aurez compris c’est  un concert de jazz hors du commun qui vous attend, réunissant magnifiquement musique et humour, pour le plaisir et la joie de tous.

 

La chorale des Voix de Losa organise son Printemps Musical, le dimanche 26 mars 2017 à 15h, à la salle des fêtes de Sanguinet. Réservation obligatoire. Entrées : 12€ avec une assiette gourmande offerte à l’entracte. Billetterie à l’Office du Tourisme de Sanguinet.

SALON DU BIEN-ÊTRE BIO & THERAPIES (Bordeaux)

Du 25 au 27 Novembre 2016

 

Avis aux amateurs, le Salon du Bien-Être, Bio & Thérapies s’installe pour sa deuxième édition à l’Espace du Lac à Bordeaux, du 25 au 27 novembre 2016 et ce en présence de 130 exposants. Au programme, des conférences, des séances d’initiations, des démonstrations et des concerts Zen etc. Vous l’aurez compris, ce salon vous propose un week-end pour se faire du bien et faire le plein d’énergie et de tonus.

 

Fort de son succès l’an passé, lors de sa première édition, avec l’accueil de plus de 6 500 visiteurs, le Salon du Bien-Être, bio & Thérapies revient sur les terres bordelaises à l’Espace du Lac, du vendredi 25 novembre après-midi au dimanche 27 novembre. Un Salon où il fait bon vivre, d’une part parce que le long des stands, vous ne trouverez  que des produits bio, naturels, exclusivement dédiés au bien-être. Accompagné de votre panier ou de votre cabas, bien sûr ici, l’usage des sacs plastiques n’est pas proscrit  mais presque ; faites votre petit marché et ce dans tous les domaines : alimentaire, maison, beauté, santé… Et d’autre part parce que ce salon se veut avant tout un lieu d’échanges, de partage, d’information et d’expériences. Outre les conseils personnalisés que les exposants ne se priveront pas de vous donner, essayez donc les séances d’initiations aux thérapies holistiques allant du Reiki à la réflexologie et shiatsu à la kinésiologie et la méditation. Les mains "guérisseuses" des experts feront des merveilles afin de rééquilibrer le corps et l'esprit, aidant à vous détendre et à faire face au stress de la vie quotidienne.

Et puis, participer à ce salon, c’est aussi partir à la rencontre d’intervenants de renom à l’occasion de diverses conférences. Notez donc la présence Bertrand Canavy, praticien de santé agréé, spécialisé en ostéopathie, naturopathie et acupuncture. Titulaire d'un D.U en ingénierie et conseil en santé active et d'un D.U en santé, nutrition et micro-nutrition, Bertrand Canavy est l’auteur de quinze ouvrages dont "Restez jeune et en bonne santé à tout âge". Il animera une conférence sur le thème « Alimentation vivante, pour une santé optimale ». Autre conférence, autre thème, le « Vivre en conscience » développé lors du Salon du Bien-être, Bio & Thérapies, par Lilou Macé. Auteure et vidéo-blogueuse influente, Lilou Macé est à l’origine de nombreux reportages, livres, sites internet et recueils de témoignages relatifs à l'éveil des consciences et au développement personnel. Ses Web TV, (www.lateledelilou.com en français et www.liloumace.com en anglais) sont devenues des références internationales du net. Depuis dix ans, investie avec cœur et passion dans sa mission de vie, elle parcourt la planète et interviewe des centaines d'auteurs, entrepreneurs, scientifiques, artistes. Partout, elle fait le même constat : « nous ne pouvons plus vivre de la même façon et devons évoluer dans notre manière de penser, de prendre des décisions, d'agir et de créer. » Vous retrouverez également Bruno Giuliani, philosophe, thérapeute et formateur, Lama Puntso, enseignant, moine bouddhiste et responsable du centre d’étude et de méditation Dhagpo à Bordeaux, François de Witt, chroniqueur radio, journaliste économique et auteur de « Appauvrissez-vous », « Les Français à la corbeille », « Argentissime » ; et bien d’autres personnalités intéressantes puisque pas moins de soixante conférences auront lieu tout au long de ce Salon.

Le bien-être en musique

Pour que chaque journée s’achève dans l’apaisement le plus total, les organisateurs de ce deuxième Salon du Bien-être, Bio & Thérapies ont programmé, samedi et dimanche, des concerts. Samedi soir par exemple, c’est un Concert Méditatif Ngoni qui vous sera proposé. Un voyage en musique au pays des songes où la rêverie laissera place à l'imaginaire. Le kamalengoni et la kora guideront vos pas. Joris Feuillâtre fabrique et joue de ces instruments depuis plus de dix ans, en mêlant pratique artistique et musico-thérapeutique. Dans sa globalité, ce Salon est la promesse d’un week-end paisible, riche en découverte de soi-même grâce au partage avec les autres.

 

Salon du Bien-être, Bio & Thérapies du 25 au 27 novembre 2016 à l’Espace du Lac à Bordeaux. www.salonbienetrebordeaux.com.   

FESTIVAL IRRIZ ARI (Irissarry 64)

Du 07 au 08 octobre 2016

 

Irissarry. Cette petite commune située au cœur du Pays basque accueillera les 7 et 8 octobre le Festival du rire Irriz Ari lancé en 2015 par l’association Show’lidarité. A l’affiche de cet événement, deux humoristes de talent : Issa Doumbia et Jean-Marie Bigard. Deux soirées dans la bonne humeur et pour la bonne cause puisque les fonds récoltés seront reversés aux associations Handi surf et Charlotte Pays basque.

 

 « A cœur vaillant rien n’est impossible ». Preuve en est, et vous ne le saviez peut-être pas mais la commune d’Irissarry, plantée au cœur du Pays basque, abritant sur ses terres moins de 1 000 âmes, se transforme le temps d’un festival en une scène exclusivement dédiée à l’humour. Ce festival nommé Irriz Ari, les adeptes du patois basque comprendront de quoi il s’agit ; tout jeune soit-il, accueille le temps de deux jours, des grands noms de la scène humoristique française. Fort du succès de 2015 avec la venue de D’Jal, un talent révélé par le Jamel Comedy Club, le Festival du rire Irriz Ari recevra cette année, le vendredi 7 et le samedi 8 octobre, dans la salle Airoski, Issa Doumbia que nous avons découvert entre autres dans le programme court « Nos chers voisins » diffusé sur TF1, ainsi que le très célèbre Jean-Marie Bigard. Les deux artistes, l’un est plus chevronné que l’autre ce qui n’intervient pas sur la qualité des deux spectacles, vous offriront deux soirées tordantes à n’en pas douter. Mais se « fendre la poire » peut être le fruit d’une bonne action. Car, et c’est à cet instant que nous allons en revenir à la devise de Jacques Cœur, lorsque l’association Show’lidarité a imaginé ce festival, elle a tout de suite tenu à ce que les fonds récoltés à l’occasion de cet événement soient reversés à une action solidaire. Ce concept est d’ailleurs établi depuis quelques années puisque avant de créer le Festival du rire Irriz Ari, l’association Show’lidarité présidée par Patrick Dagorret, est née de l’ambition d’une bande de copains d’animer leur village tout en aidant une association caritative. Ces cœurs vaillants ont d’abord œuvré pour le Téléthon avant de se lancer un nouveau défi : organiser un spectacle par an au profit d’une association locale. « Nous voulions faire quelque chose d’original et d’ambitieux en créant un événement culturel dans un village que nous ne trouvions pas assez éveillé. Je ne vous cache pas qu’au départ ça n’a pas été facile. Et puis, au fil des années, nous avons été pris au sérieux, et nous avons réussi à faire venir des humoristes renommées comme Yves Lecoq, Shirley Souagnon, Anthony Kavanagh, Kev’ Adams… », précise le président de l’association. D’un spectacle par an, la bande de copains a eu l’idée un peu plus ambitieuse de créer ce festival sur deux jours et de soutenir ainsi deux associations. Aider d’une cinquantaine de bénévoles, les organisateurs de l’événement ont prouvé qu’ils étaient capables de mener leur projet, avec sérieux mais sans jamais bannir la bonne humeur. Si l’édition 2016 n’a pas encore eu lieu, des noms d’artistes commencent déjà à trotter dans la tête du président : « Mais je ne peux encore rien dire ! ». Suspense donc…

 

Les associations Handi surf et Charlotte Pays basque

Cette année, les fonds récoltés seront reversés à Handi Surf et Charlotte Pays basque. Au-delà de l’aide financière, cette initiative culturelle permet aussi à ces associations de se faire connaître un peu plus auprès d’un public plus large. L’association nationale Handi surf basée à Bayonne œuvre pour l’insertion des publics en situation de handicap, et notamment les enfants autistes ou touchés par d’autres handicaps mentaux légers et moteurs, par la pratique du surf et de la pirogue hawaïenne. L’association Charlotte Pays basque a été créée à Biarritz pour aider les enfants atteints de maladies graves et apporter un soutien aux familles. L’association présidée par l’ancien international de rugby, Jérôme Thion, porte le prénom de la fille d'un de ses amis touchée par une leucémie à l'âge de 4 ans.

 

Le Festival du rire Irriz Ari aura lieu du vendredi 7 au samedi 8 octobre à Irissarry. Renseignements au 06 83 94 47 66.    

FESTIVAL MARAIS VOUS BIEN (Saint Ciers sur Gironde 33)

Du 07 au 09 octobre 2016

 

Saint-Ciers-sur-Gironde. Cette petite cité campée sur la rive droite de l'estuaire de la Gironde, accueille chaque année un  festival qui fait du bien au moral, « Marais-vous bien ». Dans l’intitulé de l’événement, tout est dit ! Inutile de vous dire que l’humour y règne en maître avec pour serviteurs, à l’occasion de la 6e édition, Sellig, Cauet et quelques membres de la bande du Jamel Comedy Club.

 

Rire est devenu essentiel pour vivre ou survivre, chacun choisira le terme le plus approprié ; dans ce monde qui ne tourne vraiment plus rond. Alors quand spontanément on vous propose trois jours de rire et de détente, il faut savoir sauter sur l’occasion, délesté de tous les tracas du quotidien et des drames qui bouleversent notre société. Cette occasion, nous vous l’offrons. Enfin soyons précis pour qu’il n’y ait pas d’amalgame, ce n’est pas CultureMag qui vous la propose, mais l’association « 5ème Saison » et sa cinquantaine de bénévoles.  Cette association a été créée en 2007 à l’initiative de trois copains avec pour seul objectif : rendre la culture accessible à tous, tant géographiquement que budgétairement. Dès lors des artistes de la chanson, aussi prestigieux que Louis Bertignac, et de la comédie se bousculent au portillon de Saint-Ciers-sur-Gironde. Vient l’année 2011 et l’envie pour ces fous du divertissement de créer quelque chose de grandiose, c’est ainsi que le Festival « Marais-vous bien » est né. Dès la première édition, Laurent Chopy, président de l’association « 5ème Saison » et son équipe ont frappé fort avec leurs trois jours de spectacles dédiés à l’humour en présence des Chevaliers du Fiel, de Gustave Parking et l’enfant du pays Jérôme Pudal. L’année suivante,  Mado la Niçoise, entre autres, jouait à guichet fermé sur la scène du festival. 2013, le public acclamait le célébrissime Popeck et les Lascars Gays, avant de recevoir en 2014, le visage fendu d’un large sourire, Anne Roumanoff, Jeff Panacloc et sa marionnette Jean-Marc ainsi que Sellig. L’an passé, ce sont Roland Magdane et Anthony Kavanagh qui ont foulé le sol saint-cyrien.

 

2016, l’humour dans toute sa diversité

Nous arrivons donc à 2016. L’événement aura lieu du vendredi 7 ou dimanche 9 octobre, à l’intérieur et tout autour du chapiteau installé pour l’occasion sur la place du 8 mai 1945 de Saint-Ciers-sur-Gironde. Au programme, de l’humour dans toute sa diversité avec notamment un revenant : Sellig. L’humoriste lyonnais dresse avec perspicacité une galerie de personnages, véritables héros de notre quotidien. Issu d'un milieu populaire qu'il revendique, il s'inspire de sa vie personnelle et de situations rencontrées. Le public plébiscite ces clins d'œil au vécu et aime se reconnaître dans ses sketches : le déménagement de ma sœur, les animaux domestiques, l'écologie... Et puis, ce n’est pas un, mais plusieurs artistes qui investiront le chapiteau le samedi soir, puisque c’est le Jamel Comedy Club qui fera le show avec sa pléiade de jeunes talents comiques. Peut-être qu’une gymnastique des zygomatiques est nécessaire avant de vous lancer à corps perdu riant à gorge déployée dans ce festival. Ceci étant dit, dimanche, ce sera au tour de Cauet, l’animateur télé, radio, producteur, humoriste (il a une sacrée collection de casquettes cet homme-là !), de présenter son spectacle. Un one man show tout nouveau, tout beau, après « Picard For Ever », intitulé « Cauet a grandi ». Mais avant cela, en fin de matinée, les enfants de Saint-Ciers-sur-Gironde seront honorés de la présence de la conteuse et comédienne, Najoua Darwiche. Bercée par la voix de son père et émerveillée par des nuits de conte à la belle étoile, Najoua Darwiche a été nourrie très tôt aux arts de la parole. Aujourd’hui, elle se produit dans des théâtres, festivals, écoles, médiathèques et elle aime particulièrement insérer le conte dans des lieux où on ne l’attend pas. Pour créer ses spectacles, elle puise son inspiration dans les contes traditionnels, les textes contemporains et développe sa propre écriture. Découvrez-la lors d'un spectacle gratuit, accessible dès 6 ans.

 

Le Festival « Marais-vous bien » aura lieu du vendredi 7 au dimanche 9 octobre à Saint-Ciers-sur-Gironde. Renseignements sur www.maraisvousbien.com.

FESTIVAL DREAM NATION (Paris 75)

Le 24 septembre 2016

 

Le Festival Dream Nation a été créé en 2014. Il célèbrera donc cette année, en grande pompe, sa troisième édition. Ce festival est directement lié à la Techno Parade puisque, organisé le même jour, il a pour vocation de prolonger les festivités de l’événement ancré dans le paysage culturel de la capitale depuis 1998. A vos agendas, le Festival Dream Nation aura lieu le samedi 24 septembre dans un lieu emblématique au nord-est de Paris.  

 

Le Festival Dream Nation, c’est l’after officiel de la Techno Parade à Paris. Cette dernière est une manifestation d’envergure (400 000 personnes en 2015) créée en 1998 par Jack Lang, plusieurs fois ministre – Culture et Éducation nationale -- dans des gouvernements socialistes, pour promouvoir la culture électronique. Depuis, la Techno Parade est organisée par l'association Technopol. Cette année, à l’occasion de sa 18e édition, une quinzaine de chars équipés de sound system défileront dans les rues de la capitale, sur un parcours de cinq kilomètres, aux rythmes de sonorités électro, pour un moment festif et rassembleur. Le rendez-vous est donné le samedi 24 septembre 2016.  Ce même jour, un autre rendez-vous est à noter : Le Festival Dream National. Ce festival a été créé en 2014,  dans le but de prolonger les festivités de la Techno Parade. Direction donc les Docks de Paris à Aubervilliers. Ces mythiques entrepôts et magasins généraux de la ville de Paris, classés patrimoine culturel national, vastes de 8 500m² de surface, seront habillés de projections illusionnistes 3D et vidéo mapping, de quoi vous en mettre plein les mirettes. Véritable exposition immersive dédiée au monde de la musique électronique, les dreamers auront la chance d'évoluer sur un parcours onirique pour une expérience hors norme : performers (jongleurs, échassiers, cracheurs de feu...), manèges de fête foraine, arts du cirque, rien ne sera laissé au hasard pour une plongée dans l'univers de la Rave. Une première impression remarquable qui annonce une belle soirée et même une belle nuit puisque les Docks de Paris ouvriront leurs portes à partir de 20h pour ne se refermer qu’à 6h.

 

Demandez le programme  

 

Les amateurs de musique électronique auront déjà noté et retenu le line-up de cette troisième édition du Festival Dream National. Au total, une trentaine d’artistes se passeront le relais toute la nuit sur quatre scènes : la Electro/techno ; la Hardtech/hardcore ; la Bass music et enfin la Trance music. Découvrez dès maintenant tous les artistes qui seront présents ce samedi 24 septembre aux Docks de Paris : Pendulum DJ Set & Verse, Flux Pavilion, Sub Focus, Skism, Downlink, Elisa Do Brasil, Niveau Zero, Mectoob, Surgeon & Lady Starlight, Gary Beck, Shifted, Inigo Kennedy, The Driver aka Manu le Malin, Electric Rescue, Neelix, Vini Vici, Ajja, Bliss, Morten Granau, Talamasca, Sensifeel, Angerfist, Noize Suppressor, Dr. Peacock, The Sickest Squad, The Speed Freak, Billx, Suburbass et AK47. Bien plus que de le lire, cet événement se vit dans un cadre exceptionnel et le tout pour une trentaine d’euros.

 

Dream Nation : Le before et l’after

 

Trois événements en un. Le Festival Dream Nation compte dans sa programmation un Before et un After. Ce n’est donc pas un mais trois jours de fête que vous proposent les organisateurs du festival. Le vendredi 23 septembre donc, direction le Petit Bain pour une Before-Party ! Amarré au pied de la Bibliothèque nationale de France (BnF) à Paris, le bateau d’architecte du Petit Bain est une île dans la ville !  De la terrasse bercée par les derniers rayons du soleil jusqu’au club situé dans la cale de l’embarcadère, vous pourrez voguer en toute quiétude sur les sets de la crème des producteurs Techno de l’hexagone, comprenez Maxime Dangles, Citizen Kain, Lowkey & Kardinal, ainsi que Trax DJ. Le dimanche 25 septembre, une After-Party aura lieu sur la plage du Glazart pour faire durer le plaisir les pieds dans le sable ! Rendez-vous donc de 7h à 22h pour un clubbing en plein air avec The Driver aka Manu le Malin, Madben, Hemka et Boweinn. Et vous n’êtes pas à l’abri de découvrir quelques surprises…

 

Le Festival Dream Nation aura lieu au Docks de Paris à Aubervilliers de 20h à 6h le samedi 24 septembre 2016. 

FESTIVAL VOCA FOLIE'S (Aire Sur l'Adour 40)

Du 23 au 25 septembre 2016

 

C’est une première à Aire-sur-l’Adour. Aire Singing, le groupe vocal qui porte le même nom que l’association, célèbrera au mois de septembre ses 15 ans d’existence à l’occasion de la première édition du Festival Voca’Folies. Trois jours durant, ce tour de chants porté par Aire Singing accompagné de plusieurs chorales invitées, animera les quatre coins de la ville.

 

15 ans. L’âge de transition, petit à petit, on quitte l’enfance pour devenir un adulte. Mais à cet âge-là, la passion et la folie de la jeunesse persistent, deux éléments essentiels qui permettent de réaliser de jolies choses. 15 ans. Au mois de septembre, le groupe vocal Aire Singing soufflera ses quinze bougies. 15 ans. Et pourtant, Aire Singing est né, sans ambition particulière, de la volonté d’un homme, Jean-Claude Dupau. Cet enfant d’Aire-sur-l’Adour chantait déjà dans des chorales mais toujours à l’extérieur de ses terres natales. Au fil du temps, l’idée de créer un groupe vocal dans ce village de quelque 6 000 âmes n’a cessé d’occuper son esprit, jusqu’en 2001 où finalement ce projet qui lui tenait à cœur s’est finalement concrétisé avec le concours de Laurent Debèze, chef de chœur de Aire Singing. Un autre enfant du pays, musicien et professeur de musique à  École de Musique Communautaire d'Aire-sur-l'Adour. 15 ans. « Jean-Claude m’a relancé trois fois pour que je devienne le chef de chœur du groupe vocal. Je n’avais jamais fait cela, voilà pourquoi j’avais hésité. Mais si on m’avait dit que 15 ans après nous serions encore-là, j’aurais dit oui tout de suite » se souvient Laurent Debèze. 15 ans. C’est un anniversaire qui se fête. Aire Singing le célèbrera en grande pompe, en organisant son premier festival intitulé Voca’Folies.

 

La ville, des chorales, la fête

 

 « Le principe est de rayonner dans tout le centre-ville d’Aire-sur-l’Adour, avec des styles de musique sensiblement différents » précise le chef de chœur. Car bien sûr, le chœur d’enfants d’Aire Singing soit une vingtaine de jeunes choristes âgés de 7 à 13 ans ainsi que son chœur d’adultes, une soixantaine de choristes, feront entendre leur voix dans toute la ville ; mais d’autres chorales se joindront à la fête. Vendredi donc, les festivités seront lancées dans la soirée avec un concert en trois parties. Les quatre gagnants des radio-crochets organisés par Aire Singing chaque mois de janvier depuis 2015, seront les premiers à se présenter sur scène. Ils seront suivis du chœur d’enfants, puis du chœur d’adultes du groupe vocal aturin. Ces derniers revisiteront le répertoire des comédies musicales françaises, de « Notre-Dame-de-Paris » à « 1789, les Amants de la Bastille », en passant par « Les Dix Commandements » ou encore « Mozart, l’Opéra Rock ». Puis remontant le temps de dix ans en dix ans, ils exploreront le répertoire de la chanson française. La journée du samedi est le point d’orgue de cette manifestation. Les Voca’Folies seront déclinées tout au long de la journée, et ça commencera dès 10 heures. Nous vous le disions plus haut, d’autres chorales d’ici et d’ailleurs (Quetzal Polyphonies, Abesti, Ezin Aseak, La Tuna Matata, Los Hardidets, Courant d’Air et le Choeur d’Hommes de Gascogne) animeront les rues d’Aire-sur-l’Adour le matin et l’après-midi. Le midi, direction la Halle aux Grains où des producteurs locaux vous proposeront un banquet gascon, le tout toujours animé par les groupes vocaux. A 15h30, le chœur d’enfants d’Aire Singing donnera un concert place de la Cathédrale suivi d’un goûter offert par l’association aturine. A 18 heures, les chorales, soit 120 choristes, se rassembleront devant la mairie pour reprendre en chœur le traditionnel « Se Canto » accompagnés par l’orchestre cadets de l’Ecole de Musique Communautaire d’Aire-sur-l’Adour. Le soir venu, c’est une grande soirée qui vous attendra au Centre d’animation avec un repas et bien sûr des concerts jusqu’au bout de la nuit. Enfin, dimanche, à partir de 17h, le Centre d’animation d’Aire-sur-l’Adour accueillera la doyenne des chorales aturines Chantadour, ainsi que le ténor basque David Olaïzola et son spectacle en hommage aux Compagnons de la chanson.    

  

Le Festival Voca’Folies aura lieu du vendredi 23 au dimanche 25 septembre à Aire-sur-l’Adour. Renseignements : contact@airesinging.fr

MANGA DAX (Dax 40)

Du 17 au 18 Septembre 2016

 

Ce Festival est né presque par hasard en 2010. Enfin, par hasard n’est pas tout à fait la bonne expression. Il est né d’une envie de partager avec le plus grand nombre la culture japonaise, sans savoir qu’un jour, ils seraient plus de 5 000 à participer à ce festival gratuit. Cette année encore, le Manga Dax proposera une programmation des plus attractives avec des rencontres, des concours, des expos, un défilé Cosplay et toujours plus de stands.

 

Marie-Cécile Faret. Retenez bien ce prénom et ce nom, car c’est à cette personne, vendeuse dans une librairie dacquoise, que l’on doit cette magnifique manifestation autour du Manga qui s’installe dans les Landes, chaque année depuis 2010, à la mi-septembre. Promouvoir la culture japonaise, telle était l’ambition de Marie-Cécile Faret qui pour ce faire s’est entourée de Jérôme « Katsura » Hirel, un fan de la première heure et voyageur régulier au Japon ; de Lionel Sallaberry, responsable de Chapitre.com et de Pierre Lesgourgues, à cette époque stagiaire pour ses études en Management. Ce qui ne devait être qu’un « one shot » s’est transformé en un événement pérenne, conséquence d’une fréquentation plus forte que ce qu’avaient imaginé les organisateurs du premier « Mang’à Dax » aujourd’hui nommé « Manga Dax ». L’envie de faire une seconde édition, encore mieux, émerge tout naturellement dès la fin de cette première tentative. Afin de porter au mieux cet événement, une association a été créée en 2011. Outre ce rendez-vous ponctuel, l’association Manga Dax a pour vocation de promouvoir le manga, l’animation et la culture japonaise sur les terres dacquoises, mais plus généralement les Landes et même sur toute la région. Ainsi les membres de l’association participent au Carnaval de Dax, à la Fête du Jeu, ainsi qu’à la Journée des enfants organisée le premier jour des Ferias de Dax et au Forum des Associations. Revenons-en à l’objet principal de notre propos, le Festival « Manga Dax ». Chaque année, son succès est grandissant, plus de 5 000 personnes viennent visiter ce salon gratuit, qui plus est. « La plupart des autres salons, souvent plus grands, sont des fourre-tout. On y retrouve de tout et de rien, parfois sans lien direct avec le Japon » explique Jérôme « Katsura » Hirel, président de l’association Manga Dax. Et d’ajouter : « Nous, nous avons une thématique précise, le Japon, et nous ne dérogeons pas à cette règle. » Toute la culture du pays du Soleil Levant se laisse découvrir le long des stands très diversifiés (expo-vente avec des pièces de collection, expo de figurines, de dessins, ateliers d’origami et de papercraft etc)   de ce salon. Et côté animation, la programmation gagne chaque année en qualité. Et bien sûr, le défilé (samedi 17 septembre) et le concours (dimanche 18 septembre) de Cosplay sont les deux points d’orgue des festivités. Les moins initiés s’interrogeront sur cette pratique. Le Cosplay est un loisir très apprécié des amateurs de mangas, qui consiste à jouer le rôle de son ou de ses personnages préférés en imitant leur costume, leurs cheveux et leur maquillage. Un show très attendu à chaque édition. Par ailleurs, sachez qu’un concours de dessin est lancé. Griffonnez sur une feuille blanche ce que le manga ou la culture japonaise vous inspire et faites parvenir votre dessin à l’association Manga Dax* avant le vendredi 5 septembre. Les dessins seront exposés sur Facebook, sur le site internet du Manga Dax, ainsi que lors de l’événement, les 17 et 18 septembre 2016.

 

Quelques invités de prestige annoncés

 

A l’heure où nous écrivons, la programmation de la 7e édition du Manga Dax n’est pas achevée, mais Jérôme « Katsura » Hirel, était en capacité de nous livrer quelques noms d’invités prestigieux qui participeront à l’événement. Ainsi, Marco Albiero, un illustrateur proche de l’association Manga Dax qui travaille sur des mangas japonais dont le célébrissime « Sailor Moon », sera de la fête. Au même titre que Yoshiyasu Tamura, le créateur du manga « Fudegami » ou encore Yvan West Laurence du magazine spécialisé dans les mangas « Animeland ».

*Voir les conditions sur le site http://mangadax.com.

 

La septième édition du Festival Manga Dax aura lieu les 17 et 18 septembre au Boulevard des Sports à Dax. 

FESTIVAL OCEAN CLIMAX (Bordeaux)

Du 08 au 11 septembre 2016

 

Après une première édition à succès, le Festival Ocean Climax remet le couvert avec une programmation aussi riche, si ce n’est plus, et éclectique que l’an passé. Les arts se mêlent aux conférences-débat pour sensibiliser le plus grand nombre aux problématiques du changement climatique et de la détérioration des océans. L’événement est parrainé cette année par Edgar Morin.

 

Faut-il le rappeler, l’Ocean Climax est un festival engagé. Peut-être, effectivement, puisque nous n’en sommes qu’à la deuxième édition. Et pourtant après une première édition montée dans l’urgence mais incroyablement mobilisatrice, l’événement gagne en intensité en 2016 avec une programmation encore plus éclectique. En effet, ce festival porté par Surfrider Foundation Europe et l'éco-système bordelais Darwin associés à l’association Emmaüs Gironde, mêle les genres pour diffuser le plus largement possible son message axé sur la protection du climat et des océans. « Face à l’immense défi du changement climatique, un mouvement de masse doit se lever pour sortir des énergies fossiles, préserver les océans et exprimer sa solidarité vis-à-vis de ceux dont la vie est déjà affectée par le dérèglement global : les réfugiés climatiques », peut-on lire sur le site de l’événement. Ainsi, 4 jours durant, du jeudi 8 au dimanche 11 septembre, l’organisation déploie un dispositif hors normes articulant concerts, débats, arts et culture et glisse urbaine pour faire vivre aux festivaliers une expérience inédite d’émotions et de mobilisation. Aux côtés de Surfrider Foundation Europe et d’Emmaüs Gironde, des dizaines de musiciens, d’artistes, de skaters, de militants, de scientifiques, de politiques et d’entrepreneurs se réunissent et se mouillent pour le climat, les océans et de meilleures conditions de vie pour tous sur cette planète. Développons donc, point par point la programmation de cette deuxième édition du Festival Ocean Climax.

 

Music, ride & Art Festival

 

Le Festival Ocean Climax offre sa scène à une pléiade d’artistes de talent. Air, Cassius, De La Soul, Selah Sue (retrouvez son interview dans nos pages, Ndlr), Lilly Wood & The Prick, Odezenne, Keren Ann, Temples, Metronomy et Darius s’imposent en tête d’affiche de l’événement. Mais vous découvrirez également FKJ, L’Impératrice, J.C. Satàn, Grand Blanc, Papooz, Her, Bengale, John & The Volta, Ariel Ariel (voir l’article Scène Aquitaine, Ndlr), Cliché et Delicieuse DJs. Et puis, le dimanche 11 septembre, une scène folk s’élèvera sur les chantiers de la Garonne avec des groupes locaux et artistes invités qui proposeront des sets acoustiques au rythme du fleuve. Les notes de musiques qui danseront dans les airs vous mèneront peut-être à découvrir les œuvres d’art aussi différentes soient-elles de Dourone, Steven Burke, Ed Templeton et du bordelais, pardon pour le chauvinisme, Cosmic Medusa. Le Festival Ocean Climax rallie aussi des riders à sa cause. Ainsi, les skateurs professionnels Javier Mendizabal et Sébastien Daurel dompteront les rampes de l’espace Darwin pour le plus grand plaisir des spectateurs. Enfin, et c’est une première en Europe, l’association «Bordeaux Bike Polo» organisera un tournoi au niveau professionnel de bike polo avec huit équipes internationales, dont la France championne du monde en titre. Le tournoi se tiendra les 9 et 10 septembre, entre Darwin et la plaine des sports de Saint-Michel. Les phases finales auront lieu à Darwin et diffusées en web-streaming.

Des débats pour éveiller les consciences

Le Festival Ocean Climax veut faire valoir son engagement à travers un cycle de conférences, nommées les « Talk Session » lors desquelles les débats seront ouverts en présence de scientifiques, de chercheurs, d’économistes, de représentants d’ONG ou d’ONGI etc. Le sociologue et philosophe Edgar Morin, le parrain de la deuxième édition de ce festival, participera à ces conférences qui en plus d’éveiller les consciences, auront pour objectif la rédaction d’un « Appel de Darwin » avec des engagements en matière écologiques et sociales, qui sera transmis aux candidats à la présidentielle de 2017.

 

Le Festival Ocean Climax aura lieu du 8 au 11 septembre, à l’espace Darwin à Bordeaux. www.oceanclimax.fr

FESTIVAL 40 EN PAIRES (Mugron 40)

Du 19 au 20 Août 2016

 

L'association Entracte organise la 13ème édition du Festival 40 en Paires les 19 et 20 août prochains à Mugron. Comme chaque année, le centre du village deviendra la scène de multiples spectacles où l'humour est de mise. Duos éclectiques et passionnés investissent places, rues, cinéma et parcs du village à la rencontre d'un public familial. Au programme, du cirque contemporain, du théâtre de rue, de la marionnette, de la chanson ou encore de la magie.

 

Le Festival 40 en Paires est né dans les rues de Mugron, à l’initiative de l’association Entracte. Créée il y a bientôt 30 ans et aujourd’hui portée par des dizaines de bénévoles à l’année, cette association prône un accès à la culture pour tous en se fondant sur des valeurs qui lui sont chères : laïcité, solidarité, démocratie, respect mutuel et éducation populaire. Ses domaines d’activités ? Un pêle-mêle culturel ponctué de plusieurs rendez-vous tout au long de l’année. L’un d’eux, le Festival 40 en Paires et ses deux jours de spectacles où la poésie côtoie l’humour, avec une programmation des plus éclectiques, de qualité et accessible à tous, qui se laisse découvrir par des yeux replis d’étoiles. Nous voulons bien sûr parler des spectateurs qui, à chaque édition, se déplacent en nombre, plus de 1 000 personnes, pour goûter aux joies de la découverte à travers une vingtaine de spectacles. Qu’ils chantent, dansent, jouent, déambulent ou fassent tout à la fois, les artistes, des duos surprenants, sont issus de la scène locale, nationale voire même internationale avec cette année par exemple, la compagnie El Nucleo dont les portés acrobatiques nous viennent tout droit de Colombie. Le duo composé de Wilmer Marquez et Edward Aleman propose leur spectacle « Sans Arrêt » tout en sensibilité et authenticité. Main à main, acrobaties, danse, équilibre et jongle sont les fils conducteurs de cette performance de cirque acrobatique. Toujours dans les arts du cirque, la Compagnie Hydragon installera son immense trépied auquel est suspendue une longue corde lisse. Le spectacle s’appelle « La corde et on ». Pourquoi ? Parce que pendant que l’un des deux artistes improvise à l’accordéon, l’autre grimpe à la corde pour caresser les étoiles. Mais il y a aussi ces animaux hauts en couleur, faits de bric et de broc de la compagnie Katakrak, véritables jeux géants et itinérants. Vous découvrirez la Brigade d’Enlèvement des Tags du village chalossais par la compagnie Nezdames et Nezsieurs (Théâtre burlesque), ainsi que l’histoire d’amour explosive et surprenante de la compagnie Les Trois Valoches. Cette compagnie est l’une des têtes d’affiche de ce festival. Elle vous invite à participer à une rencontre entre une voyageuse mélomane et un maître d’hôtel un peu guindé. Entre manipulations et jonglerie détournées, entre magie et accordéon. Et puis il y a aussi le théâtre d’objets de la compagnie L’Oiseau Manivelle et ses histoires ancrées dans une certaine réalité, ces concerts qui mêlent, voix, accordéons, guitares etc. Les spectacles sont trop nombreux pour que nous puissions tous vous les présenter, c’est à vous de vous laissez guider par votre curiosité. Nous vous le disions plus haut, le Festival 40 en Paires est accessible à tous. Même aux plus petits. Aussi, comme chaque année, le Coin des Pitchouns amusera les enfants âgés de 3 à 12 ans avec des jeux géants, des spectacles jeune public, des activités diverses. Notez par ailleurs que le vendredi soir, dès 20 heures, à l’occasion de l’ouverture de l’événement, vous pourrez profiter d’une projection en plein air, d’un spectacle et d’un concert sous les étoiles, le tout gratuitement.

A vous de jouer !

Le samedi, à 15h, le Festival 40 en Paires vous cède sa scène. Oui, vous, amateurs, vous ne serez plus dans le public mais bien face au public. Tel est le concept des Duolos. Vous aimez chanter ? Faire rire ? Vous avez un don artistique quelque part en vous ? C’est le moment ! Mais attention, vous devez obligatoirement être deux. C’est le principe du festival, tout de même !

 

Le Festival 40 en Paires aura lieu le vendredi 19 août dès 20h et le samedi 20 août à partir de 15h à Mugron. Renseignements : www.asso-entracte.fr/festival-40-en-paires.

FESTIVAL GIPSY JAZZ (Salles 33)

Le 13 Août 2016

 

Inspirée par les différentes manifestations dédiées au jazz et programmées chez ses voisins sur le Bassin d’Arcachon, à Andernos, à Sanguinet etc, Salles s’est laissée tenter et organisera son premier festival de jazz manouche le samedi 13 août 2016. Cette première édition se déroulera sur la place du Champ de Foire et dans la salle des fêtes du Bourg de Salles.

 

C’est une première, un défi, un test grandeur nature. A travers ce festival « Gypsy Jazz », la Ville de Salles propose à ses habitants ainsi qu’aux intéressés venus de plus loin, l’occasion de découvrir une autre culture musicale : le jazz manouche. A bien y réfléchir, ce n’est pas un hasard si cette manifestation, conviviale et familiale, rend hommage à ce style musical atypique. Il faut savoir que Michel Lemistre, le premier adjoint au maire de Salles, est lui-même musicien amateur de jazz, fin connaisseur du genre et notamment de son père fondateur, mondialement connu, Django Reinhardt. «Le Jazz est aujourd’hui, un style musical incontournable. […] Dans les années 30, un Manouche nommé Jean (dit Django) Reinhardt à découvert cette musique et l’a adaptée au jeu particulier de la « guitare manouche », un nouveau style musical était né : le Jazz Manouche ou Gypsy Jazz ou encore Gypsy Swing. […] J’ai voulu que la ville de Salles non seulement participe au rayonnement du Jazz mais aussi à la découverte (pour certains) de ce style très particulier qui allie la sensibilité Manouche à la spontanéité du jazz » précise Michel Lemistre. C’est donc tout naturellement qu’il a guidé les équipes organisatrices du festival vers une programmation qui se veut variée et abordable pour les moins initiés, mais aussi surprenante pour les amateurs de jazz manouche.

 

Du beau monde à l’affiche

 

Lors de ce premier festival de jazz manouche, il faudra compter sur la présence d’artistes de belle renommée. Rodolphe Raffalli, une des plus grandes figures françaises du genre, s’impose tout naturellement en tête d’affiche du festival. Caractérisé par sa maîtrise de la guitare jazz depuis l’âge de 8 ans, autodidacte, il fait ses premiers pas sous le signe tutélaire du grand Django Reinhardt. Particulièrement swing il est également réputé pour son éclectisme : musique classique et styles sud-américains n’ont en effet plus de secret pour Rodolphe. Mais avant son passage programmé à 22h30 dans la salle des fêtes du Bourg, place du Champ de Foire à Salles, ce samedi 13 août, le public aura la chance de (re)découvrir le DjangoPhil Quartet (à 11h et 14h30 - gratuit). Djangophil nous emmènera en balade dans les univers du Swing manouche et du Be-Bop, en compagnie de Wes Montgomery, Charlie Parker, George Benson, et beaucoup d'autres musiciens légendaires ; une route musicale qui s’aventure aux frontières de la musique latine et de la chanson française.  Puis Gypsy Cooker Quartet (à 12h30 et 16h - gratuit) reprendra les standards de jazz en allant du manouche au tsigane, en passant par le latin… Avec un mot d’ordre : Groove et swing ! Le groupe insuffle son énergie et son imagination pour jouer une musique vivante, pleine d’imprévu et de partage. Enfin, nous partirons avec les Gosses de la Rue (à 20h30) sur les routes de l’Europe des années 30 au rythme d’un swing endiablé et de musiques traditionnelles festives. Leur carnet de route, d’hier et d’aujourd’hui, rassemble standards de jazz, musiques des Balkans, et compositions originales. De la musique classique au be-bop, les gosses sont influencés par Django Reinhardt, Charlie Parker ou Bach. Avec cette programmation, la Ville de Salles espère séduire le plus grand nombre. Et si tel est le cas, il se pourrait bien que cette première édition soit le début d’une longue histoire d’amour entre la ville et le jazz manouche. Et pourquoi pas ? Pérenniser l’événement et le développer, notamment au niveau de sa programmation et de sa durée, telle est l’ambition de Salles. A vos agendas, le rendez-vous est donné ! Bon à savoir, l’organisation a prévu un service restauration et boisson sur place. 

 

« Gypsy Jazz » le samedi 13 août 2016 à Salles. Concert en journée : entrée gratuite - Concert de la soirée : tarif unique de 10€. Renseignements : Tel. 05 56 88 30 11.

FESTIVAL GIPSY JAZZ (Salles 33)

Le 13 Août 2016

 

Inspirée par les différentes manifestations dédiées au jazz et programmées chez ses voisins sur le Bassin d’Arcachon, à Andernos, à Sanguinet etc, Salles s’est laissée tenter et organisera son premier festival de jazz manouche le samedi 13 août 2016. Cette première édition se déroulera sur la place du Champ de Foire et dans la salle des fêtes du Bourg de Salles.

 

C’est une première, un défi, un test grandeur nature. A travers ce festival « Gypsy Jazz », la Ville de Salles propose à ses habitants ainsi qu’aux intéressés venus de plus loin, l’occasion de découvrir une autre culture musicale : le jazz manouche. A bien y réfléchir, ce n’est pas un hasard si cette manifestation, conviviale et familiale, rend hommage à ce style musical atypique. Il faut savoir que Michel Lemistre, le premier adjoint au maire de Salles, est lui-même musicien amateur de jazz, fin connaisseur du genre et notamment de son père fondateur, mondialement connu, Django Reinhardt. C’est donc tout naturellement qu’il a guidé les équipes organisatrices du festival vers une programmation qui se veut variée et abordable pour les moins initiés, mais aussi surprenante pour les amateurs de jazz manouche. Rodolphe Raffalli, une des plus grandes figures françaises du genre, s’impose tout naturellement en tête d’affiche du festival. Mais avant son passage programmé à 22h30, samedi 13 août, le public découvrira le DjangoPhill Quartet (à 11h et 14h30 - gratuit), ainsi que le Gypsy Cooker Quartet (à 12h30 et 16h - gratuit), puis les Gosses de la Rue (à 20h30). Avec cette programmation, la Ville de Salles espère séduire le plus grand nombre. Si tel est le cas, il se pourrait bien que cette première édition soit le début d’une longue histoire d’amour entre la ville et le jazz manouche. Pérenniser l’événement et le développer, notamment sa programmation et sa durée, telle est l’ambition de Salles. A vos agendas, le rendez-vous est donné !

 

« Gypsy Jazz » le samedi 13 août 2016 à Salles. Concert en journée : entrée gratuite -Concert de la soirée : tarif unique de 10€. 

FESTIVAL HESTIV'OC (Pau 64)

Du 18 au 21 Août 2016

 

La ville de Pau accueille du jeudi 18 au dimanche 21 août 2016, la 12e édition de Hestiv’Òc. Ce festival qui rassemble chaque année plus de 50 000 spectateurs met à l’honneur l’Occitanie « sous toutes ses cultures », en particulier du Béarn, et c’est logique direz-vous, mais invite aussi les  identités limitrophes (Catalogne, Aragon, Navarre, Pays basque) à se joindre à cette fête très attendue.

 

Connaissez-vous la « cultura nosta » ? Non ? Très honnêtement, nous non plus, jusqu’à ce que le dossier de presse du festival Hestiv’Òc vienne nous éclairer sur ce sujet : « L’expression « Cultura nosta » (prononcez « culture nouste » en français) se traduirait en français par « notre culture ». Mais si nous préférons l’expression occitane, c’est parce qu’elle véhicule aussi une dimension affective, « la culture de chez nous », celle d’un territoire et de tous ceux qui la partagent. Alors, la « cultura nosta » est un mélange de culture béarnaise et occitane, pyrénéenne et du Sud (catalane, basque, aragonaise), riche d’histoires, d’expressions et créations artistiques, de valeurs fortes et de convivialité. Un regard sur les choses, une ouverture sur le monde… ». Voilà qui attise notre curiosité car mettre à l’honneur la « cultura nosta » telle est l’ambition de ce festival créé en 2005 par l’association Accents du Sud. Onze éditions plus tard, Hestiv’Òc s’est imposé comme l’un des événements culturels majeurs de l’été en Aquitaine, mais aussi aux yeux des territoires occitans de tout le sud de la France : 300 artistes, 60 spectacles gratuits, plusieurs milliers de festivaliers, un espace d’expression qualitatif, une programmation audacieuse riche de découvertes et d’artistes confirmés. Et la 12e édition qui arrive, tandis que le public trépigne déjà d’impatience, ne dérogera pas aux objectifs fixés il y a quelques années. Au cœur du centre historique de Pau, autour de la place Royale, sur le boulevard des Pyrénées, dans le quartier du Château de Pau, sur la place Clémenceau, au théâtre Saint-Louis, dans les rues piétonnes, laissez-vous porter par l’ambiance festive de ce festival rythmée par les fanfares, suivez le pas et entrez dans les danses traditionnelles. Découvrez ou redécouvrez sur la Grande Scène des artistes tels que Le Bal Brotto-Lopez et Les Ogres des Barback qui le temps de quelques mois se sont regroupés sur scène pour un spectacle unique, ou encore Kepa Junkera & Sorginak qui affiche fièrement ses 35 ans de carrière,  Lou Tapage, Chotokoeu, Boisson divine, De Calaix, San Salvador, Cocanha, ainsi que « La nuit d’encontre », un groupe soutenu entre autres par le Festival occitan Hestiv’Òc à Pau. De la musique actuelle ou traditionnelle, il y en aura pour tous les goûts. Et cela est valable pour toutes les formes culturelles qui seront présentées lors des quatre jours de ce festival : cinéma, littérature, théâtre, spectacles de rue, cirque, découverte et partage de la langue occitane…

Le coup d’envoi, un moment fort

Le coup d’envoi de la 12ème édition sera donc donné jeudi 18 août 2016 à 19h30, place Royale à Pau. La « cantèra » géante donnera le ton et l’énergie pour partager quatre jours de culture, de traditions et d’ambiance festive. La « Cantèra » encore un mot qui nous échappe. Il s’agit en fait d’un est un moment de convivialité autour de la tradition du chant polyphonique. Depuis la première édition, le festival Hestiv’Òc invite donc tous les festivaliers à « pousser une cantèra », pour la transmission de la pratique ancestrale du chant dans les Pyrénées, notamment en Béarn et en Bigorre, mêlant répertoire traditionnel et contemporain ; le jeudi à 19h, Place Royale. Plusieurs centaines de choristes et amateurs de chant se retrouveront donc pour reprendre en chœur 4 chants symboliques de la culture béarnaise et occitane, très vite rejoints par 4000 festivaliers. Un moment fort en émotions, symbolique et qui donnera le tempo de l’édition qui démarre !

 

La 12e édition du festival Hestiv’Òc aura lieu du 18 au 21 août 2016 un peu partout dans Pau. Retrouvez la programmation complète sur www.bearn-pyrenees.tourisme64.com

FESTIVAL MUSICALARUE  (Luxey 40)

Du 12 au 14 août  2016

 

Le Festival Musicalarue fêtera cette année sa 27e édition, à Luxey du 12 au 14 août 2016. Cet événement culturel, majeur dans les Landes, donne à voir au public des grands noms de la scène nationale et internationale ou des chanteurs et musiciens en devenir d’ici ou d’ailleurs, ainsi qu’un grand espace d’expression pour les initiés des arts de rue. Une invitation à la découverte qui ne se refuse pas.

 

Musicalarue, c’est d’abord le nom d’une association. Celle-là même qui a créé le désormais célèbre festival, nous sommes d’accord mais pas que. Bien loin de s’éteindre tout au long de l’année et de ne se réveiller qu’aux beaux jours, lorsque l’événement approche, cette association landaise œuvre au quotidien dans le but de développer les activités culturelles dans une zone rurale particulièrement défavorisée et de soutenir la création artistique régionale. Elle propose entre autres des spectacles en salle ou chez l’habitant dans toute la Communauté de Communes ainsi que des ateliers jeunes artistes d'initiation aux arts circassiens. Ceci étant dit, revenons-en au fait, la 27e édition du festival Musicalarue. L’histoire de ce festival est liée à celle de l’association, puisque les deux ont été créés en 1990 à Luxey par une bande de copains désireux de « faire la fête autrement » comme ils disent. Au tout début d’ailleurs l’événement se nommait « Musique à la rue ». Les années passent, les éditions défilent à chaque fois couronnées de succès, plus de 30 000 festivaliers viennent de toute la France assister à la représentation d'artistes reconnus ou à découvrir. Conséquence d’un travail acharné de qualité de tous les membres de l’association dont de nombreux bénévoles. Cette année, l’événement aura lieu du vendredi 12 au dimanche 14 août.

Demandez le programme, il est frais, il est beau mon programme ! Ce village d'irréductibles Landais (moins de 800 habitants faut-il le signaler ?) aura encore une fois l’honneur d’accueillir, trois jours durant, des grands noms de la scène nationale et internationale, de tout horizon musical, tels que Cœur de Pirate, Tryo, L.E.J, Emir Kusturica and The No Smocking Orchestra, Vianney, Doc Gyneco, A-Wa, Nach, Louise Attaque, Les Sheriff, Salvatore Adamo, ainsi que des artistes régionaux de talents, puisqu’on l’a dit plus haut, « soutenir la création artistique régionale » est une des missions que s’est donnée l’association et c’est tout à son honneur. L’affiche de ses trois jours de festival donne envie, c’est peu de le dire. Mais, mais, mais… Cet événement ne se résume pas qu’à des concerts. Non, le Festival Musicalarue, c’est aussi de l’art de rue. Ou plutôt devrions-nous dire des arts de rue. Du théâtre, des acrobaties, du cirque, de la danse, de la peinture etc. Une pléiade d’artistes (3 secondes, Carnage Production, CircOlabile, Claire Ducreux, Fred Tousch, Joan Català, La compagnie Singulière Ultrabutane 12.14, Si j’y suis et d’autres encore) venus d’ici ou d’ailleurs et parfois même d’un peu plus loin, présenteront des performances parfois drôles, parfois poétiques, parfois spectaculaires et parfois les trois en même temps. Ce festival est l’occasion de goûter à tous les arts, sans frontière, sans barrière, il suffit de se laisser porter par sa curiosité, l’émerveillement est au bout du chemin, à portée de mains.

Un festival éco-responsable

Consciente de l’impact négatif que pourrait avoir ce festival sur l’environnement, l’association Musicalarue a mis en place un plan d’actions conséquent basé sur deux objectifs : mettre en œuvre une organisation permettant d’économiser les ressources naturelles et rechercher la préservation de l’environnement sur les lieux de la manifestation. Ces actions passent par exemple par l’élaboration d’une communication raisonnée (économie de papiers et imprimeur labellisé Impri’vert), la mise à disposition de toilettes sèches et de fontaine à eau, l’encouragement au co-voiturage, la distribution de sacs poubelles, service de boissons dans des gobelets réutilisables, préservations des sols sensibles des deux gros espaces scéniques du festival, accessibilité des personnes à mobilité réduite etc.

Le Festival Musicalarue aura lieu du 12 au 14 août 2016 à Luxey.  

FESTIVAL KARAVAN (Lit Et Mixe)

Du 08 au 09 Août 2016

 

C’est à Lit-et-Mixe, une commune surnommée « la Grande Dame du Marensin » et située à l’ouest des Landes, qu’aura lieu le Festival Karavan les lundi 8 et mardi 9 août 2016. En sept éditions, cet événement aujourd’hui pluridisciplinaire (concerts, spectacle équestre, théâtre de rue etc) organisé par l’association Jam (Jazz à Mézos) a évolué de manière fulgurante. Le Festival Karavan vaut le détour, suivez le guide !

 

Le Festival Karavan n’a, au départ, pas été créé sous cette forme, ni à cette date, ni en ces lieux, ni même sous ce nom-là. Les initiateurs de ce projet, Jérôme Desplain et Laurent Caillet, des musiciens amateurs passionnés ; avaient d’abord pensé à un festival de jazz manouche. La première édition a donc eu lieu à Mezos, puis le festival a pris ses quartiers à Saint-Julien-en-Born pour les quatre dernières éditions. Finalement, après cinq éditions, et conséquence d’un succès incontestable, l’organisation a revu sa copie, allant un peu plus loin dans sa démarche de découverte culturelle. En 2015 donc, l’événement change de nom et devient le Festival Karavan. Un nouveau nom, de nouvelles ambitions sous des airs de jazz et de swing manouche et de musique du monde, agrémentées d’un spectacle équestre, et d’un spectacle de théâtre de rue. Un bouillon de culture qui a séduit le public. Donc cette année, pour la septième édition du festival, c’est en toute logique que l’équipe organisatrice vous proposera la même formule. On notera particulièrement le magnifique spectacle équestre du Théâtre Werdyn qui mène un travail pédagogique autour du nomadisme et du rapport aux animaux, ainsi que le concert exceptionnel de Sébastien Giniaux et Norig qui faisant référence aux bals des balkans, présenteront une rencontre musicale fusionnelle et impétueuse, à cheval entre tradition et compositions originales. Latcho Drom participera aussi à l’événement. Au carrefour du jazz, du bal-musette et de la musique tzigane, Latcho Drom, qui signifie « Bonne route » en langage tzigane, déploie une formidable énergie mêlant virtuosité, talent et décontraction. Accompagné de musiciens talentueux autant passionnés par la musique traditionnelle de l’Europe de l’Est que par les grands compositeurs du genre, Christophe Lartilleux propose une musique gaie et populaire. Ces trois œuvres seront présentées sous le grand chapiteau installé sur la place des écoles à Lit-et-Mixe, au centre du village du Festival Karavan. Deux jours durant, ce village s’animera au rythme des concerts qui se joueront dans des kiosques acoustiques autour de la buvette. Parmi ces concerts (gratuits qui plus est), notez ceux de Tchavolo Schmitt. Cette année, Tchavolo Schmitt, parrain du festival, considéré comme l’un des plus fidèles légataires de l’héritage de Django Reinhardt, connu pour sa grande virtuose doublée d’une sensibilité délicate, sera présent les deux soirs pour jouer, improviser avec les autres musiciens présents, sous les arbres, autour d’un feu, en acoustique. Outre les concerts, le village accueillera du théâtre de rue avec la compagnie Tot Ki Toek et son spectacle « Pour un oui, pour un non ». C’est l’histoire d’une femme qui se retrouve en bas de son appartement avec ses affaires… Un spectacle, en principe ça parle de quelque chose, de gens, de vie… mais quand notre bonheur dépend de notre amnésie, on parle de quoi, dans un spectacle, de vies gribouillées, de croisements sans fléchage, de chemins effacés… ? A vous de le découvrir. Et puis, et nous n’irons pas plus loin dans la programmation, à vous de faire marcher votre curiosité ; au cœur de Lit-et-Mixe jusque dans le village du Festival Karavan, vous ferez la connaissance de Norbert et Be-Bop à l’occasion de leur déambulation musicale et équestre. Il s’agit-là d’un voyage musical, de la chanson française jusqu’aux steppes du Caucase, au son des sabots de Bambou et sa roulotte, aux airs de bohême guidés par la gouaille de Berno et l’accordéon de Be-bop Fleur de Zinc.

 

Le Festival Karavan aura lieu le lundi 8 et le mardi 9 août 2016, sur la place des écoles, derrière la mairie, à Lit-et-Mixe. Pour plus de renseignements : www.festival-karavan.fr.

FESTIVAL REGGAE SUN SKA (Bordeaux)

Du 05 au 07 Août 2016

 

Pour la troisième année consécutive, l’Université de Bordeaux et l’Université Bordeaux Montaigne accueilleront le désormais très célèbre Reggae Sun Ska, du 5 au 7 août 2016. Ce festival, le premier du genre en France, reçoit sur ses quatre scènes, la Natty Dread et One Love, qui sont aujourd’hui la marque de fabrication du festival, la scène Dub Foundation et la scène showcase ; plus de soixante artistes de renommée mondiale, nationale et régionale.

 

Ces artistes ne viennent pas seuls puisqu’à chaque édition ce sont des milliers de personnes qui se pressent pour les applaudir, cette année les organisateurs attendent entre 16 000 et 18 000 festivaliers. L’attente est grande à la veille de la 20e édition, il faut savoir que l’histoire de cet événement porté par l’association Reggae Sun Ska anciennement dénommée Music’ Action, est ponctuée de hauts et de bas.  « Après une 15ème édition record en 2012 avec 80 000 entrées, et une tempête en 2013 qui a mis à mal le site de Pauillac, le Reggae Sun Ska a su rester debout. 2014 fût une année financièrement compliquée, mais l’organisation ne s’est pas arrêtée là et a réussi à maintenir le cap. En 2015 nous avons doucement remonté la pente, et 2016 s’annonce déterminante » peut-on lire dans le dossier de presse. Un propos repris par Fred Lachaize, le directeur du festival lors de la conférence de presse qui s’est déroulée le mercredi 11 mai - 35 ans, jour pour jour, après la disparition de Bob Marley - à l’Hôtel de Bordeaux Métropole. A cette occasion, la Région Nouvelle Aquitaine, le Département de la Gironde, Bordeaux Métropole, l'université de Bordeaux, l'université Bordeaux Montaigne, les villes de Pessac, Talence, Gradignan et Bordeaux, ont renouvelé leur soutien à l’organisation du Reggae Sun Ska Festival. « La Région a toujours été fidèle à ce Festival, le plus grand de France, et un des plus grands d’Europe » a précisé le Région convaincue de «la pertinence d’un tel événement sur notre territoire ». Et la mairie de Gradignan d’ajouter : « Ce sont des moments de bonheur que vous offrez aux jeunes et aux moins jeunes chaque été ». Malgré la menace donc, que l’on se rassure, le Reggae Sun Ska Festival a encore de beaux jours devant lui. Cette 19e édition vous en fait la promesse avec une programmation tournée cette année vers l’ouverture. Ainsi, outre le reggae porté par des groupes français (Dub Inc, Massilia Sound System, Ryon, Naâman, Papa Style, ManuDigital…), jamaïcains (Tarrus Riley, Dean Fraser, Alaine, Inner Circle…), italiens (Alborosie, Mellow Mood, Dubfiles All Star…), anglais (Don Letts, General Levy & Joe Ariwa, Vandal…) et d’ailleurs encore, le Reggae Sun Ska Festival accueille des artistes d’autres univers musicaux tels que BigFlo & Oli, les jeunes représentants du hip-hop français, Boulevard des Airs, ou encore et entre autres, Ludwig Von 88, l’un des groupes les plus populaires dans le milieu alternatif français dans les années 80, qui fait son grand retour sur scène. « Lors de l’édition précédente, nous avons fait une étude sur le public qui venait au festival. Il s’est révélé que la moyenne d’âge est de 22, 23 ans. Cette étude nous a fait réfléchir sur notre programmation. Elle peut paraître surprenante mais pour nous elle est intéressante puisqu’elle permet d’attirer un public plus large, avec des puristes du reggae mais aussi d’autres personnes qui en venant voir BigFlo & Oli par exemple, vont pouvoir découvrir un autre univers » argue Fred Lachaize.

La Tournée des plages

L’association paie sa tournée… Initiée il y a 7 ans lors de la 14ème édition du Reggae Sun Ska Festival, la Tournée des Plages est devenue emblématique du Reggae Sun Ska proposant des concerts gratuits sur toute la côte Aquitaine pour promouvoir le festival mais aussi des artistes de la nouvelle scène reggae programmés sur l’événement ! Une opportunité pour ceux qui n’auraient pas la chance de participer à la 19e édition du Reggae Sun Ska Festival.

 

Le Reggae Sun Ska Festival aura lieu du 5 au 7 août sur le campus universitaire de Bordeaux Métropole. Plus de renseignements sur le site de l’événement : www.reggaesunska.com.

FESTIVAL CHANSONS ET MOTS D'AMOU (Amou)

Du 05 au 07 Août 2016

 

« Amou, comme amour sans en avoir l’r ». Rendons à César ce qui appartient à César, la formule n’est pas de nous, mais de la personne qui a signé le dossier de presse du festival Chansons & Mots d’Amou.  Cette formule aussi jolie soit-elle nous l’empruntons parce qu’elle résume à la perfection cet événement qui aura lieu du 5 au 7 août 2016, au cœur des Landes, dans un ancien village médiéval, Amou.

 

Ce festival qui célèbrera cette année sa cinquième édition,  c’est avant tout un amour pour les mots. Qu’ils soient nus posés sur le papier, sans artifice autour ou accompagnés d’une partition jouée par des instruments, portés par une voix vibrante. Les mots sont au centre de tout, ils racontent une histoire, avec plus ou moins de poésie, mais il y en a toujours un petit peu ; un parcours de vie, un voyage imaginaire, fantastique, merveilleux… Les mots sont la raison de vivre de ce festival qui cette année encore poursuit sa belle promenade entre chanson et littérature, ainsi que et c’est la première fois, le conte. Vous aussi, emboîtez le pas des festivaliers qui vous mèneront vers le jardin de Baightosse ou vers les arènes d’Amou, transformées pour l’occasion en un théâtre à ciel ouvert, offrant sous ses platanes centenaires un écrin privilégié pour la mise en scène des spectacles. Douze, en tout. Douze occasions de se laisser emporter par les mots à travers des concerts, des lectures musicales, un seul en scène musicale, une randonnée contée à la lueur du flambeau ainsi que, parce qu’il n’y a pas d’âge pour aimer les mots, un spectacle jeune public, le tout accompagné de diverses animations (ateliers, conférences etc). Bien entendu, nous allons dévoiler un peu plus en détail ce programme, même s’il nous sera impossible de citer tous les artistes présents lors de cette manifestation, mea culpa.

L’ouverture du festival Chansons & Mots d’Amou se fera en grande pompe en présence de la comédienne Marie-Christine Barrault, marraine de l’événement, accompagnée par Simon Dalmais pour une lecture musicale de textes signés par trois maîtres dans l’art du conte : Oscar Wilde, Alphonse Daudet et Guy de Maupassant. Le rendez-vous est donné à 16 heures au Jardin de Baightosse. Suivront Flavia Perez et son invitée Gaëlle Cotte à 18 heures. Sous l’apparente douceur des chansons de Flavia Perez se trouvent des textes pimentés plein d’autodérision et servis par son talent de conteuse. 20h15, place à la soirée d’ouverture, en direct des arènes avec le spectacle « Fantaisie Macabre » de Guillaume Barraband. Un formidable tour de chant entre conte fantastique et humour grinçant, avec  des clins d’œil à de nombreux inspirateurs, de Higelin à Tom Waits, de Kurt Weill à Tim Burton ; créé à l’initiative du festival, au même titre que le spectacle musical « Les Montagnes hallucinées » adapté du roman de Lovecraft et conçu par Paul Toucang. Mais ce dernier aura lieu le dimanche 7 août. Ne perdons pas le fil et revenons au vendredi 5 août car ce soir-là, La Maison Tellier montera sur scène pour présenter son dernier album Avalanche. Autre rendez-vous à ne pas manquer entre autres ateliers, lectures de contes et concert, la venue de Thomas Fersen aux arènes d’Amou, le samedi 6 août à 21h30. Conteur inimitable, l’artiste, aussi parrain de la 5e édition du festival Chansons & Mots d’Amou, nous offrira, en solo au piano, un spectacle plein de dérision et de fantaisie, peuplé d’animaux et personnages étranges comme lui seul sait les inventer. Et parce qu’il est hors de question de se quitter ainsi, un samedi soir, après un spectacle si jubilatoire, la fête se poursuivra du côté du Kiosque à musique avec le Pianocktail, une animation Piano-Bar. Enfin, et parce qu’il  commence en beauté autant qu’il se termine de la même manière, c’est un touchant hommage au regretté Léo Ferré qui sera présenté en clôture du festival. Ce spectacle conçu par Arbon avec Céline Caussimon, Etienne Champollion et les artistes du festival, a été créé pour célébrer le centenaire de la naissance de ce monument de la chanson française.

 

Le Festival Chansons & Mots d’Amou aura lieu du 5 au 7 août 2016. Plus de renseignements sur www.chansonsetmotsdamou.fr.

MY ! FESTIVAL #2 (site Latécoère à Biscarrosse)

Du 29 au 30 juillet 2016 

 

Bien loin des Festivals « super-productions » My ! Festival s’impose sur la scène landaise avec une programmation éclectique, composée d’artistes talentueux, encore méconnus du grand public. Ils sont de la région ou d’ailleurs, parfois même de l’autre côté de l’Atlantique, peu importe, tous montent sur les planches du My ! Festival pour vous faire découvrir leur univers. Bonnes surprises en perspective…

Faire vibrer le nord des Landes. Tel était le pari que s’était lancé Pascal, président « autoproclamé » de l’association So’Rock, en 2015 avec la création du My ! Festival. Un pari fou aurait-on pu dire, mais tout de même, un millier de personnes s’étaient déplacées pour découvrir la programmation indie électro pop-rock de ce nouvel événement biscarrossais. Un bilan plutôt encourageant pour des novices en la matière. Ainsi, à peine, avait-on éteint les lumières, débranché les amplis, rangé les micros, démonté la scène…, bref au lendemain de la première édition, Pascal et ses acolytes, se penchaient déjà sur la deuxième édition du My ! Festival, avec toujours cette obsession de proposer au public une véritable « découverte musicale ». Et pour aller jusqu’au bout de cette ambition, l’association So’Rock a parcouru toute la région, investi de nombreuses salles de concerts, épluché des dizaines de dossiers de candidatures, écouté une multitude de maquettes etc. Un travail de longue haleine qui a finalement donné naissance à une programmation de qualité, même si on est loin des têtes d’affiches présentées sur la scène des plus grands festivals français. Une évidence, ne serait-ce que parce que le My ! Festival n’a pas la trésorerie nécessaire pour s’offrir les groupes en vogue, nous vous l’accordons. Mais, il s’agit aussi d’une volonté affirmée et assumée de pouvoir mettre sur le devant de la scène des groupes talentueux encore méconnus du grand public. « La variétoch’, ce n’est pas notre truc. C’est sûr, ça fait venir du monde mais ce n’est pas ce qui nous intéresse. Nous avons créé un espace différent des autres festivals, un espace où des groupes confirmés qui cherchent à percer, peuvent s’exprimer et pas seulement en première partie d’un autre artiste » explique Pascal, rêvant tout de même un jour pouvoir annoncer sur les réseaux sociaux, la venue de Shaka Ponk, Détroit ou encore Skip the Use et Louise Attaque sur les planches du My ! Festival. 

Deux jours de festival et pas moins de neuf concerts. Telle est la promesse faite par l’association So’Rock. Les artistes, viennent d’ici et d’ailleurs. Ils sont de Bordeaux, de Nantes, de Hossegor, de Toulouse ou encore de New York, tous ont un univers, une énergie, chacun dans son registre, à faire découvrir ou redécouvrir au public.  Il faudra donc compter sur la présence d’AleyNa et son rock sombre, complexe, poétique ; du duo Tample et son rock-électro-pop ; des six Nantais qui forment le groupe Inuït ; du trio bordelais Dätcha Mandala et sa musique heavy blues psychédélique. Le reggaeman, Jesse Cool se produira également sur la scène du My ! Festival aux côtés du groupe Billy Hornett et son rock’n’roll déjanté, de The Neighbourhood, une pépite pop-rock ultra mélodique et hyper efficace, de The Cachemire et son rock’n’roll, pur, brut, puissant qui vous replonge dans les années 70 et enfin du trio new-yorkais, Too Many Zooz. Vous vouliez de l’éclectisme, en voilà et de qualité qui plus est. Il y a fort à parier que le public fera de belles découvertes, installé sur la pelouse, au bord du lac Latécoère à Biscarrosse, dans une ambiance des plus conviviales. « C’est un peu comme une colonie de vacances, le public comme les artistes sont là pour passer un super moment de partage » ajoute Pascal impatient de lancer la deuxième édition du My ! Festival. Rendez-vous donc les 29 et 31 juillet prochains. Sachez que l’ouverture des portes est prévue à 18 heures. La musique résonnera de 19h30 à 2h le vendredi et de 19h à 3h le samedi. Côté prix, le pass 1 soir est à seulement 10€, le pass 2 soirs à 15€.   

 

FESTIVAL JAZZ IN SANGUINET (Sanguinet)

Du 21 au 24 juillet 2016

 

Avis aux amateurs de jazz et aux initiés. La mairie et l’Office de tourisme de Sanguinet vous donnent rendez-vous du 21 au 24 juillet 2016 pour célébrer la 17e édition du Festival « Jazz in Sanguinet ». Tête d’affiche et groupes régionaux voire locaux, la programmation composée de 21 concerts promet un événement haut en couleurs, plein de sensations et d’émotions musicales !

 

 

Né au sud des Etats-Unis entre le XIXe et le XXe siècle, le jazz a depuis franchi les frontières pour se laisser découvrir, entre autres lieux, au nord des Landes, dans une commune où moins de 4 000 âmes vivent, nommée Sanguinet. Mais avant d’aller plus loin sur le pourquoi de notre propos, remontons dans le temps, juste quelques années, pour découvrir l’histoire de ce festival consacré au jazz. 2002, 2001, 2000, 1999… Stop ! Cette année-là, le public ne le connaissait pas, il était joué pour la première fois, quelle année cette année-là ! Pardonnez la référence. Mais, effectivement, c’est en 1999 que tout a commencé à Sanguinet, à l’occasion d’une journée thématique sur le jazz organisée lors des fêtes du village. Les « hourra » et les « bravo » retentissaient dans la foule, tant et si bien que la municipalité et l’Office de tourisme de Sanguinet ont eu la bonne initiative de créer sur la place de la mairie, le premier festival baptisé « Jazz in Sanguinet ». Après deux années de succès, l’événement a déménagé, pour des raisons de place et d’acoustique, direction l’Espace Gemme, qui depuis 2007 connaît une seconde jeunesse suite aux travaux engagés par la Ville. Le temps du festival, trois jours en juillet, les lieux se transforment en « Village Jazz ». « Depuis son origine, le festival a toujours eu à cœur de présenter la musique jazz dans ses différentes facettes, alliant la tradition à la modernité, représentative d’un genre musical toujours en évolution » précisent les organisateurs de l’événement dans leur dossier de presse. Le jazz sous toutes ses formes présenté par des artistes, des virtuoses en la matière, de renommée nationale et internationale. Citons parmi ceux qui sont passés sur la scène de « Jazz in Sanguinet », Dédé Ceccarelli, ex-membre des Chats Sauvages, Sanseverino, Manu Dibango, l’une des figures les plus prestigieuses du jazz, le célèbre batteur Manu Katché etc. Pour la 17e édition du festival, qui se déroulera du 21 au 24 juillet, les deux têtes d’affiche sont d’ores et déjà annoncées : le très médiatique André Manoukian qui après avoir quitté le fauteuil de jury de « La Nouvelle Star » émission diffusée sur D8, s’installera ainsi derrière son piano, accompagné de son quartet. Et puis, il faudra compter sur la présence de Jean-Jacques Milteau, l’harmoniciste de talent –interview à lire au mois de juin dans CultureMag – sur la scène de l’Espace Gemme aux côtés du chanteur venu tout droit de Chicago, Michael Robinson, du guitariste Manu Galvin et du bassiste Gilles Michel. Outre ces talents reconnus du grand public, le festival « Jazz in Sanguinet » apporte une « attention toute particulière » aux groupes locaux et régionaux. Ils sont d’ailleurs majoritaires sur une programmation composée de 21 concerts étalée sur trois jours de fête. Ne pas les citer serait leur faire offense : One Shot, Tram System, The Frogjam, Jazz River Trio, Electro Jazz Band, Alexis Evans Sextet, Eric Lecordier Quartet, Jazzmagnac, Swing Home Trio, Jazzmagnac, Duke, Flora Estel & Hot Pepino, Les Voix de Losa, Elastic Jazz, Sanguinet Jazz Band, Jazzapipou. Du jeudi au dimanche tous les concerts sont gratuits sauf ceux du vendredi soir (Eric Lecordier Quartet + André Manoukian) et du samedi soir (Flora Estel & Hot Pepino + Jean-Jacques Milteau). Pour les adultes, les places varient de 30€ à 15€ selon si vous souhaitez être assis ou debout. Le pass 2 jours est fixé à 60€ avec un repas offert le vendredi soir. Le tarif réduit (demandeur d’emploi, étudiant sur justificatif) s’élève à 25€, le tarif enfant de 12 à 18 ans est à 10€, les moins de 12 ans ont, quant à eux, droit à un accès gratuit.

 

Le festival « Jazz in Sanguinet » aura lieu du 21 au 24 juillet à l’Espace Gemme à Sanguinet. Renseignements et réservations : officedutourisme@sanguinet.com. www.sanguinet.com.

FESTIVAL RUE DES ETOILES (Biscarrosse)

Du 15 au 18 Juillet 2016

 

La Rue des Etoiles. Ce festival de cirque contemporain célèbrera cette année, du vendredi 15 au lundi 18 juillet 2016, sa 19e édition, à Biscarosse, sur le site du Lac Latécoère. Organisé par le Crabb, l’événement proposera une fois encore une programmation riche en découverte.

 
Cette année encore et pour sa douzième édition, une dizaine de compagnies participeront au festival de cirque contemporain, Rue des Etoiles, l’un des plus attendus dans la région. Parmi ces compagnies, notons la présence de la très réputée Cie Akoreacro. Créée par quatre amis, Basile Narcy (artiste pluridisciplinaire tombé de la lune !) Claire Aldaya (voltigeuse), Maxime Solé (trapéziste) et Romain Vigier (porteur), la compagnie française se produit un peu partout dans le monde. Elle présentera son spectacle « Klaxon ». Sur la piste, cinq musiciens et six acrobates traversent, se croisent, se supportent, se passent la balle ... A la fois drôle, farfelu et spectaculaire, toujours aux limites du réalisable, chacun va tenter de se hisser à la hauteur de ses désirs. Dans ce cercle chacun a sa partition, sa vision, sa bonne raison. Une création collective défendue corps et âmes par ces artistes aux multiples talents. Le tout entrainé par une musique originale et contrastée, composée pour ce voyage improbable où l'imaginaire n’est autre que la réalité de l'artiste.

Les spectacles de cirque seront présentés sous des chapiteaux spécialement installés pour l’occasion sur le site du Lac Latécoère à Biscarrosse, dans un cadre magnifique et intimiste. Certains se joueront en plein air, notez que ceux-là seront gratuits (sauf celui aura lieu le jour de l’ouverture du festival, le vendredi 15 juillet à 11h : « Entre serre et jardin ») ; un autre sous serre : « La Serre » de l’Atelier Lefeuvre et André. Ce festival La Rue des Etoiles est ouvert à tous les publics, dès 5 ans. Le Crabb vous fait donc la promesse d’un rendez-vous familial, convivial, axé sur la découverte et d’émerveillement.    

Le festival Rue des Etoiles aura lieu du 15 au 18 juillet à Bisacarosse. Informations au 05 58 78 82 82. 

BIG FESTIVAL  (Biarritz)

Du 09 au 17 juillet 2016

 

Au fil des années, le Big Festival est devenu une scène incontournable de l’été. Sa force, c’est d’abord sa programmation éclectique composée d’artistes de renommée nationale et internationale. Mais aussi sa forme que les organisateurs ont su faire évoluer pour proposer bien plus qu’un rendez-vous musical, un événement fédérateur d’envergure nationale.

 

Tout a commencé en 2009. A cette époque-là, le Biarritz International Groove plus connu sous le nom de Big Festival, s’installait sur la Côte Basque pour trois jours et trois nuits de fête rythmés par des sons hip-hop, funk, pop et électro. Souvenez-vous, une trentaine d’artistes tels que NTM, Birdy Nam Nam, Tété, Adam Kesher ou encore le DJ Cut Killer avaient répondu présents à cette première édition qui avait rassemblé quelque 7 000 festivaliers. Forts de ce succès, les organisateurs de l’événement passèrent à la vitesse supérieure avec en 2010, l’annonce d’un quatrième jour de concerts et donc d’une affiche bien plus fournie, éclectique à souhait mais d’une qualité similaire à celle de l’année précédente : Calvin Harris, Pony Pony Run Run, Iggy Pop, la Sexion d'Assaut, Jacques Higelin, Cœur de Pirate ou encore les BB Brunes, parmi d’autres découvertes. Deux éditions auront suffi à faire de ce Big Festival un événement national incontournable de la saison estivale. Chaque année, le suspense est insoutenable, la révélation de l’affiche est un moment à part où chacun retient son souffle. Oui, parce que les organisateurs nous ont habitué à nous donner du grand, du beau, du spectaculaire. Rassurez-vous, l’édition 2016 restera dans les mémoires comme un grand millésime. A vos calepins et prenez en notes les rendez-vous donnés sur les deux scènes du festival (la Big Boîte à la Halle Iraty et le Big Live au stade Aguilera à Biarritz)… Pharrell Williams s’impose naturellement en tête d’affiche du Big Festival. L’artiste américain, interprète du tube planétaire « Happy » sera à Biarritz le samedi 16 juillet, sur la scène du Big Live. On a hâte de voir ce que la star mondiale donne en live. Puis Pharrell Williams, ce même samedi, cédera sa place au duo anglais, The Chemical Brothers, véritables prodiges de la musique électronique. A la queuleuleu suivront le quintette parisien, Feu! Chatterton, révélé sur Youtube en 2012 avec le titre « La Mort dans la pinède » et les Casseurs Flowters, le duo composé des rappeurs Orelsan et Gringe. Un mélange des genres sur une soirée, cela donne une vision concrète de ce que peut être ce Big Festival. Sur cette même scène, mais le vendredi 15 juillet, vous applaudirez le groupe The Libertines avec son leader Pete Doherty, le son électronique de The Prodigy et le groupe de rock The Kills. La deuxième scène, la Big Boîte, n’a pas à rougir de sa programmation. Du 12 au 16 juillet, défileront sur ses planches, Salut c’est cool, Vandal, Darius, Møme, Vitalic ou encore Ellen Allien entre autres artistes. On vous l’avait dit, de la qualité, rien que de la qualité !

Du côté du Big Village

Histoire de se mettre en jambe avant ces grands rendez-vous, le Big Festival vous invite (et oui, c’est en accès libre) à découvrir, à partir du 9 juillet, son Big Village, un incontournable du festival depuis 2010, soit la deuxième édition nous vous le disions plus haut. Rendez-vous donc sur la Côte des Basques, berceau du surf, plage au cadre exceptionnel encadrée par des falaises, où les enfants pourront participer à des activités ludiques et où les plus grands flâneront dans les boutiques, les restaurant, les bars et pourquoi pas prendront des cours de surf avec les meilleurs professeurs de la région, ou seront simplement spectateurs du Big Surf international, une compétition de surf organisée pour la deuxième année consécutive par le Big Festival en partenariat la World Surf League. Et bien sûr, parce qu’il s’agit du Big Festival tout de même, tout ce programme sera accompagné de concerts et de sets de djs.

Le petit plus : Cette année, le Big Festival vous proposera un seul et unique moyen de paiement aux bars et stands food du Big Live et de la Big Boite grâce à un seul objet, sans avoir besoin de monnaie sur vous : la carte cashless !

 

Le Big Festival aura lieu du 9 au 17 juillet à Biarritz. Retrouvez la programmation complète sur http://bigfest.fr.

FESTIVAL SALUT A VOUS (Jau Dignac et Loirac)

Du 08 au 10 Juillet 2016

 

« Salut à vous » est une association de jeunes passionnés toutes disciplines confondues : sport, musique, et autres animations ludiques et artistiques. Ce méli-mélo culturel se retrouve au cœur même du festival Salut à vous lancé en 2015 par la présidente de l’association médocaine, Servane Gagneux, accompagnée d’Audrey Médevielle et Caroline Eyssan. Le rendez-vous est donné le vendredi 8 juillet et ce pour trois jours de fête et de découvertes. 

 

Au cœur du Médoc, à Jau-Dignac-et-Loirac, trois villages regroupés depuis un siècle et demi pour former une seule et même commune d’un peu plus de 1 000 habitants, l’association « Salut à vous », épaulée par ses bénévoles, s’est lancée le défi de réunir toutes les générations autour d’un événement : Le Festival Salut à vous. Encore toute jeune dans le paysage médocain, cette manifestation initiée par Servane Gangneux, Audrey Médevielle et Caroline Eyssan, qui se déroulera du vendredi 8 au dimanche 10 juillet, accueillera les passionnés de sport, de musique et de spectacle vivant. L’opération est simple et purement mathématiques : Des concerts + une course à pieds + des découvertes culturelles = Le Festival Salut à vous. Organisée les 15 et 16 août 2015, la première édition du festival aura remporté, et ce malgré un temps maussade et des températures fraîches, un grand succès. Ce méli-mélo culturel se décline en trois  actes. D’abord, « Salut à vous les artistes ». Du rock, de la chanson française, des groupes locaux, des groupes plus connus, la musique dans tous ses états se fera entendre depuis la grande scène plantée sur un site sauvage de 33 hectares à Jau-Dignac-et-Loirac. Ainsi, assis dans l’herbe, vous assisterez à pas moins de quatre concerts live proposés le vendredi et le samedi soir. Puis, « Salut à vous les sportifs » avec La Jau Barjo, comprenez une course à pied de l’extrême organisée le samedi au matin. L’an passé, à l’occasion de la première édition du Festival Salut à vous, 300 personnes avaient participé à cette course d’une distance de 6 ou 12 kilomètres, agrémentée d’une vingtaine d’obstacles plus farfelus les uns que les autres. Les participants s’étaient jetés dans la boue, dans l’eau, dans la mousse, ont escaladé des ballots de paille, ont glissé le long de toboggans, bref ils s’étaient vraiment bien amusés. Et pour que ce soit plus drôle, les sportifs sont invités à se déguiser. Les petits auront eux aussi droit à leur course, mais le dimanche. C’est justement le dimanche qu’aura lieu le troisième acte du festival, « Salut à vous les familles ». Le rendez-vous est donné à partir de 10h30 pour une journée Culture et Loisirs au village « Salut à vous » qui recevra un mélange de marché de produits régionaux et de foire à la rigolade. Des stands de vins, des ateliers participatifs, des expositions, des troupes de spectacle de rue, des musiciens, des fanfares, des baptêmes de poneys, des parties de pétanque, des jeux pour les enfants. Le Festival Salut à vous, propose un véritable moment de joie à partager en famille, sans modération.

« Créer, c’est résister », tel est le leitmotiv et le slogan de l’association organisatrice de l’événement. Résister, c’est refuser l’isolement, résister c’est ne pas avoir peur de l’autre, résister, c’est être curieux, résister c’est partager. L’association Salut à vous, présidée par Servane Gagneux, défend toutes ces valeurs-là et les transmet aux plus jeunes. La jeunesse est d’ailleurs un point d’intérêt fort pour le festival qui se voit être dès demain, au-delà d’une vitrine culturelle et d’un outil fort de développement touristique sur le Médoc, « un incubateur d’expériences professionnelles pour les jeunes ». « L’organisation d’un tel événement peut leur permettre de découvrir des métiers, de rencontrer des professionnels du secteur de la production événementielle dans les domaines du son et lumière, du sport avec la Jau’Barjo, du spectacle vivant, de la restauration avec les buvettes, de l’accueil du public divers et variés.»

 

Le Festival Salut à vous aura lieu du vendredi 8 au dimanche 10 juillet 2016 à Jau-Dignac-et-Loirac. Renseignements et réservations : salutavous.fr ; salusavous@free.fr.

FESTIVAL LES CAPT'IVALES (stade André Durantau - Captieux)

Du 09 au 10 juillet 2016

 

A Captieux, à l’est du parc naturel régional des Landes de Gascogne, à une trentaine de kilomètres au sud de Langon, une première se prépare. Né de la volonté de l’association In Off Productions, de rendre la culture accessible à tous, le festival Les Capt’ivales s’installera les 9 et 10 juillet au stade André Durantau et vous proposera une programmation musicale riche en découvertes.

 

L’histoire des Capt’ivales c’est d’abord l’histoire d’une association, In Off Productions, créée en 2014, par des amoureux de la musique et la culture en général. Une culture qu’ils rêvent accessible à tous et notamment sur l’ensemble du territoire Sud-Gironde, de Captieux en passant par Saint Symphorien, Villandraut, Podensac, Langon, Sauveterre de Guyenne, La Réole, Bazas, Monségur, Auros, Saint Macaire et Grignols. Bien plus qu’un rêve, ils en ont fait leur cheval de bataille et ont ainsi fait naître, entre autres événements culturels, Les Capt’ivales, un cocktail de concerts multi-artistes, tous styles confondus, sur deux soirs consécutifs, en plein air. Voilà pour la petite histoire de cette association qu’il est important de conter car sans ces personnes-là, sans leur travail acharné, sans leur enthousiasme, ce genre d’événement n’existerait pas et chacun vivrait sa musique et sa culture enfermé dans sa chambre. Fort heureusement ce scénario catastrophe n’est qu’une fiction, trêve de digression !

Les Capt’ivales célèbreront donc cette année leur première édition. Le stress est là, tout autant que l’envie de faire plaisir à la fois aux artistes et au public. Il y a bien sûr des têtes d’affiche, mais nous y reviendrons plus loin. Car au-delà du star-system, l’association a pour ambition de faire émerger des talents du coin. « L'ensemble des concerts proposés en journée et début de soirée est à 100 % composé d'artistes et groupes locaux et régionaux » précise-t-elle dans son dossier de presse. Allons jusqu’au bout de cette ambition et citons tous ces artistes qui présenteront aux festivaliers, sur la scène des Capt’ivales, leur univers musical : OrOr (rock funky), The Wackies (rock’n toys), Romano Dandies (jazz tzigane), Billiz (rock indie funk), KKC Orchestra (Hip hop swing électro), Sangria gratuite (rock festif), Kid Wise (indie pop), Romano Roll (rock tzigane)… Les Capt’ivales vous promettent une véritable « scène découverte ». Une fois le soleil couché, les festivités se poursuivront avec la venue d’artistes de renommée internationale. Pour l’heure, deux noms, un artiste et un groupe, ont été officiellement annoncés présents à cette première des Capt’ivales. Roulement de tambours, les cœurs palpitent, les mains se serrent… L’Anglais Julian          Perretta, de retour en 2016 avec son single « Miracle », sera donc ce week-end de juillet à Captieux. Le Collectif Métissé s’impose aussi à l’affiche du festival sur laquelle d’autres artistes devraient très rapidement s’ajouter. « D'autres noms circulent encore dans les couloirs de nos réunions de productions, cependant, à ce jour […] nous allons devoir vous faire patienter encore un petit peu, pour connaître la programmation définitive et officielle. Mais histoire de vous mettre l'eau à la bouche, voici quelques exemples de noms qui circulent : Mathieu Chedid, Selah Sue, Sheppard… » Le tout aura lieu au stade André Duranteau qui le temps du festival se donnera des allures de petit village. Car il y aura bien sûr la grande scène, mais pas que, nous l’avons écrit plus haut les organisateurs de l’événement sont passionnés par la culture au sens le plus large du terme. Ainsi dans ce lieu propice à la flânerie, ils offriront aux festivaliers l’occasion « de découvrir la gastronomie et l’artisanat local par le biais d’un « village du festival » dans lequel, seront représentés plusieurs artisans et métiers d’arts du département de la Gironde et de la région Aquitaine. » Que demander de plus ? Ah oui, le prix par exemple ! Profitez, en ce mois de mai du Pass 2 jours à 35€ au lieu de 50€ pour les adultes et de 30€ au lieu de 45€ pour les moins de 18 ans. Notez que les moins de 12 ans bénéficient d’une entrée gratuite. Alors elle est accessible ou pas la culture ?

 

www.festivallescaptivales.com.

FESTIVAL DE DESSINS D'HUMOUR  (Labouheyre)

Du 02 au 03 Juillet 2016

 

Le Festival de dessins d’humour de Labouheyre fêtera les 2 et 3 juillet prochains sa huitième édition, sur la place de la mairie. Cet événement fait de rencontres et d’échanges, est né à l’initiative de Michel Gonzales, adjoint à la culture à la mairie de Labouheyre, aidé par une bande de copains passionnés par les dessins humoristiques, membres fondateurs de l’association « Bénévoles sans frontières ».

 

Parmi cette bande de copains, notons la présence du désormais célèbre dessinateur de presse aux vignettes minimalistes, engagées, féroces et parfois cyniques: Gilles Lasserpe. Ses amis de Labouheyre, il les connaît depuis longtemps, il avait même accolé sa patte au fanzine d’humour local baptisé Turlututu, « le fanzine qu’une fois tu l’as lu, tu te le fous dans le … », vous avez compris la suite, pas besoin de vous faire un dessin ! Ainsi depuis la première édition de ce festival, Gilles Lasserpe a toujours répondu présent, même dans les moments les plus difficiles, comme en 2015, alors que les dessinateurs de presse, comme la France entière d’ailleurs, pleuraient la disparition de Charb, Cabu, Tignous, Honoré, Wolinski entre autres victimes du massacre terroriste qui s’est déroulé dans les locaux de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015. Oh, il n’est plus question de verser des larmes, elles ont déjà trop coulé, c’est l’encre qui doit continuer à tâcher les papiers pour dénoncer, pour provoquer, pour que la liberté d’expression puisse encore exister, mais surtout, oui surtout pour nous faire marrer. « Vous savez, depuis ces événements les dessinateurs n’ont pas changé, ce sont toujours des gens bizarres, qui ne pensent qu’à une chose : faire rire les gens » précise Bruno Lahure, membre actif de l’association « Bénévoles sans frontière », un nom choisi « parce qu’il fallait bien choisir un nom et que finalement c’est vrai qu’on n’a pas vraiment de limites… » Peut-on lire sur le site du festival. Un festival qui à ses débuts n’accueillait que des dessinateurs de presse et puis, à partir de 2012, les frontières se sont ouvertes pour laisser passer les dessinateurs de bandes dessinées et les caricaturistes. Cette même année, la mairie cède l’organisation de l’événement à l’association, « même si les services municipaux restent toujours très présents à nos côtés » ajoute Bruno Lahure. Arrêtons de perdre le fil et revenons-en une bonne fois pour toute à ce festival. Il s’agit donc de la huitième édition, et encore une fois le programme est bien dessiné avec une nouveauté à noter, un premier rendez-vous donné le vendredi 24 juin, au cinéma municipal « Le Félix » de Labouheyre, avec la projection du film « Choron dernière » en présence de son réalisateur, Pierre Carles. Et puis, le samedi 2 et le dimanche 3 juillet, pas moins de treize dessinateurs de presse et de bandes dessinées viendront à la rencontre du public. Samedi, après l’ouverture officielle du festival, Lasserpe qui proposera une exposition sur la thématique des Landes, Berth qui signe cette année l’affiche du festival, Giemsi, Deligne, Besse, Large, Bouzard, MO/CDM, Pixel Vengeur, Dutreix, Jampur Fraize, Ivars et Patrick Goulesque s’adonneront aux inévitables séances de dédicaces, l’occasion pour les amateurs d’échanger avec eux sur leurs coups de crayon. Les jeunes du Collège Felix Arnaudin de Labouheyre exposeront aussi les œuvres qu’ils ont réalisées à partir de la thématique : Si on devait remplacer le bac, par quoi faudrait-il le remplacer ? «C’est un concours que nous avons lancé pour les collégiens. D’ailleurs le souhait de l’association serait de travailler avec ces jeunes tout au long de l’année et pas seulement ponctuellement dans le cadre du festival ». Et entre autres ateliers pour enfants et animations musicales, après un repas (cuisiné par les bénévoles eux-mêmes) en plein air, sous les platanes de la mairie, un concert de rock avec les Clanks et The Lookers viendra clôturer cette belle journée. Le dimanche matin, de 10h à 13h, le festival reviendra sur la place de la mairie de Labouheyre, au cœur du marché hebdomadaire. 

  

Le festival de dessins de presse et d’humour de Labouheyre aura lieu du 2 au 3 juillet sur la place de la mairie. Retrouvez tout le programme sur www.dessins-humour-labouheyre.fr.  

FESTIVAL MUSIK A PILE (St Denis de Pile)

Du 10 au 12 juin 2016

 

Musik à Pile. Contrairement à ce que son nom laisse entendre, ce festival n’est pas réservé aux mélomanes. La culture sous toutes ses formes s’affiche, sans vergogne, au programme de l’événement qui célèbrera sa 19e édition les 10, 11 et 12 juin prochains, en direct du Parc du Château Bômale à Saint-Denis-de-Pile : Concerts,  mapping-vidéo, ateliers créatifs, cirque, théâtre de rue ou d’impros.

Au croisement des grands vins de Pomerol et Saint-Emilion, l’écrin que constitue le parc du Château de Bômale à Saint-Denis-de-Pile accueille à compter du vendredi 10 juin et ce durant trois jours, le festival Musik à Pile. Sur la scène se croisent des artistes de renommée nationale et internationale. A vos calepins, veuillez prendre note. Du côté international, Bachar Mar Khalifé, A-WA ou encore le duo Sylvester Staline et John Lénine alias Soviet Suprem se produiront sous le Biloba Chapiteau. Du côté national, notons la présence de Møme ainsi que du duo Sages comme des Sauvages et leurs sons multiculturels, programmé au lendemain du passage de Minuit sur la scène du festival. Le groupe (groove pop électro) Minuit est formé de cinq âmes, cinq amis, cinq musiciens, tous compositeurs, dont deux « enfants de », Raoul Chichin à la guitare et Simone Ringer au chant. Chichin-Ringer, Ringer-Chichin, mais c’est bien sûr, les enfants des Rita Mitsuko ! Nous évoquions des groupes nationaux, mais nous pourrions être plus précis, et en parlant de groupes locaux, tout chauvinisme mis à part. Ainsi, les Walrus ou encore les Foolish King, le jeune quintet bordelais aux compositions où se mêlent blues profond, funk volcanique et Rythm’n Blues dans un esprit drôle et sexy ; s’imposent dans cette programmation musicales des plus éclectiques. « Eclectique », la transition est toute trouvée. Car outre les concerts et les DJ Set assurés par l’association La Canopée – dont nous ne vous avions pas parlé jusqu’à présent, c’est désormais chose faite --  le festival Musik à Pile accueille une série propositions artistiques, tous arts confondus, ainsi que des projets de médiation artistique et culturelle. Du théâtre de rue, burlesque ou d’impro, du cirque, la projection d’un court-métrage intitulé « L’Amour, un jeu de 5 à 99 ans » réalisé avec les résidents de l’EHPAD Jacqueline Auriol et les enfants du Centre de loisirs de St Seurin sur l’Isle, sur les histoires d’amour et sur les différentes façons d’aimer à travers les âges, dirigé par la Cie l’Arbre à Vache ; des ateliers de couture, de chant, de cfréation à partir du bois, de déco ou de danse concoctés par l’association bordelaise Bienvenue au Club. Et puis, et là nous nous y attarderons plus longuement, le temps de ce festival, le parc du Château de Bômale sera le théâtre d’une pratique artistique innovante menée d’une main de maître par Marine Cardin : le mapping-vidéo. Qu’est-ce que cette étrangeté ? Cette pratique artistique qui mêle art et numérique, consiste à créer des installations sur lesquelles, la vidéo projetée permet de créer une matière mouvante et narratrice, le but étant d’arriver à raconter une histoire par l’image sur un support évocateur. Ainsi, à l’occasion de la 19e édition du Musik à Pile, une équipe de jeune a participé à la création de plusieurs totems qui pousseront au cœur du parc Bômale à Saint-Denis-de-Pile mettant ainsi en scène ce lieu patrimonial, le tout sous la houlette de Marine Cardin, designer diplômée en design d’espace et scénographe.

Nouveauté 2016

Ce festival se veut festif et convivial. Cette alliance de ces deux qualificatifs se retrouve, entre autre, dans la nouveauté 2016 : Les Apéro-Rock. Les rendez-vous sont donnés le vendredi à 19h30, sous le Genko Chapiteau avec une Happy Hour au bar jusqu’à 20h30 et un concert du groupe Atom qui porte fièrement l’étendard d’un rock-cold de qualité, mélangeant à merveille les meilleures années de Joy Division et du descendant New Order, mais aussi du magique Interpol. Même concept, même heure, même endroit le samedi mais cette fois-ci en compagnie du groupe bordelais les Foolish King et de leur soul music.

Billetterie et renseignements sur www.musikapile.fr.

FESTIVAL INVASIONS DE LUCANES (Saint-Médard-de-Guizière, Lapouyade, Fronsac et Libourne)

Du 25 au 29 mai 2016

 

Du 25 au 29 mai 2016 Libourne célèbrera la huitième édition de l’événement organisé par l’association Lucane Musiques, le Festival Invasion de Lucanes. Au programme une découverte culturelle sous toutes ses formes : de la musique de tout horizon, des expositions, du skateboard, du cirque, du théâtre…  

« Celui dont les moyens égalent l'audace ne connaît pas plus de bornes que d'obstacles dans ses entreprises », une citation signée de l’écrivain, moraliste et politicien,  Joseph Sanial-Dubay. De l’audace, l’association Lucane Musiques n’en a jamais manqué. Ainsi, il y a dix ans, parce qu’ils n’avaient pas de lieu pour organiser leur festival, les membres de l’association ont pris d’assaut la ville, sans même demander l’autorisation, « pour laisser les artistes s’exprimer » explique Fabien Linozzi, le référent au festival de l’association. Laisser s’exprimer les artistes, les accompagner dans leur démarche artistique et contribuer ainsi au développement culturel et artistique de la ville de Libourne, de son agglomération et du Pays du Libournais par des actions de soutien à la création et la promotion des pratiques et de la diffusion musicale… Tel est le leitmotiv de Lucane Musiques depuis sa création en 2002. Ainsi, il y a dix ans, cette invasion fut un véritable coup de maître applaudit par les Libournais. « D’année en année, nous avons gagné en crédibilité, et aujourd’hui la mairie nous soutient et attend avec impatience la nouvelle édition. » La nouvelle édition cette année sera la huitième. Et parce que l’Invasion de Lucanes prend de l’ampleur, il faudra noter une nouveauté : Les Préalables, le vendredi 20 mai à Saint-Médard-de-Guizière, le samedi 21 mai à Lapouyade et le dimanche 22 mai à Fronsac. « L’objectif c’est de faire découvrir notre festival, à l’extérieur de Libourne » précise Fabien Linozzi. Oui, tiens, au fait, il serait peut-être temps de mettre fin au suspense et d’expliquer aux curieux ce qu’est ce festival ! « C’est un mélange de concerts, d’expositions de photos et de sculptures réalisées par des artistes du coin et d’ailleurs » ce à quoi on ajoute une grosse pincée de culture skateboard et le tout entièrement gratuit. « Notre volonté c’est de promouvoir les musiques actuelles mais aussi la culture en général. En conservant la gratuité de l’événement, le festival qui se veut convivial et familial, reste accessible à tous, et ça c’est important pour nous. »

Le rendez-vous de cette formidable invasion culturelle est donné le mercredi 25 mai, pour l’ouverture officielle des festivités, à partir de 19h dans la cour de la médiathèque de Libourne. C’est de là que les premières notes de musique s’envoleront qu’elles soient électro, jazzy, blues, rock, reggae etc, et flotteront dans les airs de Libourne s’invitant dans les bars ainsi que dans la caserne Lamarque, l’ancienne école de gendarmerie de la commune. Et oui, l’audace, on n’y revient pas, a permis d’ouvrir les portes d’un lieu « magnifique et spacieux » pour accueillir l’Invasion de lucanes et sa pléiade d’artistes : Du Plomb, 7 Weeks, Dätcha Mandala, Dino & Bat Fab, Evazik, Minima social club, Suzuka circus, DiY Sound, Scarecrow et Goayandi. Outre les concerts qui auront lieu sur deux scènes, une petite et une grande, la salle du manège de la caserne recevra la visite de l’artiste Madneom. Le sculpteur et soudeur vous présentera sa création, un skatepark éphémère sorti tout droit de son imagination débordante et surprenante. Ainsi, associé à L’Esprit des Rues, Madneom investira l’ancien manège équestre et le transformera en lieu culturel et artistique le temps du festival pour le plus grand plaisir des inconditionnels de la planche à roulettes.  Quatre DJ seront aux platines pour animer les démonstrations de skateboard. Le festival s’achèvera le dimanche avec, encore une fois, une proposition artistique qui ne manquera pas de séduire les visiteurs. Vous pourrez ainsi participer à la fabrication d’instruments de musique, avant de découvrir le spectacle de cirque proposé par la compagnie Trapèze Corps Bav’art et le théâtre d’improvisation par Electrons’Lib. On vous le disait, la culture se laisse voir sous toutes ses formes à Libourne.

Retrouvez le programme complet sur lucane-music.com. 

BORDEAUX GEEK FESTIVAL (Bordeaux)

Du 14 au 16 mai 2016 - Parc des Expositions

 

Après un premier succès l’an passé, le Bordeaux Geek Festival revient au Parc des expositions avec un programme riche en découvertes et en animations. Le tout exclusivement dédié à la Culture Geek à travers diverses thématiques, comprenez les jeux-vidéo, les Comics, le High-Tech, les Mondes Parallèles, la Web-Culture et la Science-Fiction. Initiés ou curieux, tout le monde trouvera sa place au Bordeaux Geek Festival.

Avant d’aller plus loin dans la présentation de ce festival, peut-être serait-il utile, pour nos lecteurs les moins avertis, de définir ce qu’est un « geek ». Référons-nous à la définition du dictionnaire Larousse : Geek – nom : Fan d’informatique, de science-fiction, de jeux vidéo, etc. Toujours à l’affût des nouveautés et des amélioration à apporter aux technologies numériques. Ceci étant écrit, ne perdons pas le fil du pourquoi de cet article. Le 8 mai 2015, Bordeaux accueillait en même temps que sa Foire internationale, la première édition du Geek Festival, à l’intérieur de son Parc des expositions. Une première audacieuse. En effet, la culture geek n’est que très peu  représentée en France par des événements de grande ampleur. Et pourtant ses adeptes sont de plus en plus nombreux, le phénomène est désormais ancré dans nos mœurs. Cette audace, le résultat de la collaboration entre l’association bordelaise Mandora et le centre des Congrès et expositions de Bordeaux, a été saluée par les 20 000 visiteurs, initiés ou simples curieux, qui ont poussé la porte du Bordeaux Geek Festival, l’an passé. C’est donc tout logiquement que les organisateurs ont donné une suite à l’évènement. Elle aura lieu du 14 au 16 mai dans le Hall 1 du Parc des expositions, encore une fois pendant la Foire Internationale de Bordeaux.

Le rendez-vous est donné, mais qu’allez-vous y trouver ? Un univers développé sur un espace de 12 000m² entièrement dédié à la Culture Geek à travers des thématiques fortes et trans-générationnelles. Attention, les personnes complètement étrangères à cet univers peuvent vite perdre le fil si elles s’immiscent dans une conversation entre deux geek, leur champ lexical est adapté à leur passion. Mais n’ayez crainte, si vous vous trouvez dans ce cas de figure, faites connaître vos lacunes, le geek est certes passionné mais aussi très sociable -- allons à l’encontre des préjugés – et très ouvert d’esprit. L’une des forces du festival est de rester ouvert à tous. Son approche généraliste et conviviale est parfaitement adaptée à tous les publics. Quant aux passionnés les plus exigeants, ils y trouveront leur compte grâce à une programmation pointue et dense. Mais revenons-en au contenu de festival. Cette année, le Bordeaux Geek Festival (BGF) consacrera un bel espace de 2 000m²  à l’e-Sport, une nouvelle discipline sportive de renommée mondiale. De nombreuses animations seront proposées au public afin que les organisateurs puissent aller jusqu’au bout de leurs ambitions : le BGF doit se positionner comme un événement majeur de l’e-Sport en France.  La visite se poursuit. En vous baladant dans le hall 1 du Parc des expositions de Bordeaux, vous découvrirez le High-Tech Corner où seront exposées et présentées les dernières pièces et innovations en termes de hautes technologies. Et puis bien sûr, un peu plus loin, vous ne pourrez échapper aux univers « Comics », « Médiéval Fantastique » et « Streampunk » qui rassemblent de nombreux adeptes partout dans le monde et qui l’an passé déjà avait animé le festival. Ce tour d’horizon du BGF est succinct mais après tout, cet événement il faut le vivre plus que le lire. Il faut le vivre, oui, parce que ce n’est pas qu’une exposition des diverses facettes de la Culture Geek, c’est aussi un lieu de réflexion animé par des conférences, des ateliers ainsi que de rencontres. Comme en 2015, le festival accueillera des invités prestigieux connus et reconnus chacun dans leur univers respectif.  Citons, le E-penser Bruce Benamran, Jigmé, le chasseur de fantômes Guss DX, JBX, la comédienne Pétulia Reflets D’Acide et bien d’autres encore à (re)découvrir. Bon Festival !

ODP FESTIVAL #2 (Talence)

Du 13 au 15 mai 2016 - Parc Peixotto

 

Festival ODP, deuxième. Après Kendji Girac, Zaz, Bénabar ou encore les Magic System, c’est au tour de Brigitte, Louise Attaque et Black M entre autres, d’investir la scène de ce festival long de trois jours. Cette manifestation festive et solidaire est organisée par l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers de Gironde, au profit des orphelins des sapeurs-pompiers de France.

Du cœur, des valeurs, de la solidarité, des artistes, de la musique, de la joie. Nous ne pouvions écrire un article sur le Festival ODP de Talence sans commencer par cette énumération.  Ces six mots, aussi simples soient-ils, ont donné naissance à un événement d’ampleur nationale organisé au profit des orphelins des sapeurs-pompiers de France. « Ce Festival est celui de nos protégés, de ces jeunes que nous suivons, soutenons et aidons, certains depuis leur plus tendre enfance, à franchir des caps souvent difficiles pour que, eux aussi, puissent continuer à vivre le plus normalement possible après le drame qui les a touchés » explique Bernard Franoz, premier vice-président de l’Œuvre des Pupilles Orphelins et Fonds d’Entraide des Sapeurs-Pompiers de France. Un petit rappel s’impose. L’association Œuvre des Pupilles Orphelins et Fonds d’Entraide des Sapeurs-Pompiers de France créée en 1926, a pour mission première d’assurer un soutien moral et financier à tous les enfants, soit 1175 à ce jour, dont le parent sapeur-pompier est décédé en, ou hors service.  

 Le Festival ODP est tout jeune, il célèbrera cette année sa deuxième édition, mais la bonne cause qu’il défend ainsi que la qualité de la programmation suscitent l’engouement du public. Les festivaliers s’étaient déplacés par milliers l’an dernier pour la première édition de cette manifestation qui a lieu en plein air. Kendji Girac avait attiré pas moins de 4 500 spectateurs. Il détient le record devant Zaz, Renan Luce et Benabar, eux aussi à l’affiche de l’ODP 2015, avec tout de même quelque 2 500 personnes devant leur scène. 2016, une nouvelle édition -- parrainée par le célèbre chef Cyril Lignac et l’animateur radio Eric Jean-Jean -- se prépare, toujours en collaboration avec l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers de la Gironde et Christophe Bosq, le tourneur-producteur bordelais 3C. L’affiche est comme l’an passé très éclectique, entre rock, rap, hip-hop, nouvelle scène française et folk. Le duo Brigitte sera de la partie de même que Black M, Youssoupha, Blacko, Georgio ainsi que Hubert-Félix Thiéfaine, La Grande Sophie et Debout sur le Zinc. Enfin, Louise Attaque se joindra à cette pléiade d’artistes et proposera au public de découvrir les titres de son dernier album, « Anomalie », sorti le 12 février 2016. Au cours de ces trois jours de festival, le Parc Peixotto de Talence ne désemplira pas, à n’en pas douter.

Et c’est une bonne chose. « Le Festival ODP, c’est l’opportunité pour les sapeurs-pompiers d’aller à la rencontre du grand public […] de faire connaître le métier et de sensibiliser aux gestes de premiers secours » précise Bernard Franoz. En marge des concerts et du star-system, mais toujours dans une ambiance festive et conviviale, plusieurs animations seront proposées aux festivaliers, autour de l’univers des sapeurs-pompiers d’ici et d’ailleurs. Outre l’exposition dédiée aux firefighters, les plus jeunes auront la chance de jouer aux pompiers et de se mettre derrière le volant d’un véhicule rouge.  Les « un peu plus grands » pourront participer à des exercices de prévention utiles sur le thème des accidents domestiques du quotidien. Pour participer à ces animations, les festivaliers devront se diriger en direction des Villages, où ils pourront par ailleurs découvrir le coin des épicuriens avec en autres un bar à huîtres et un bar à vins. Que la fête commence.

 

PRINTEMPS MUSICAL (Sanguinet)

Le Samedi 9 avril 2016 - Salle des fêtes de Sanguinet

 

Qu’on se le dise, le Printemps Musical de Sanguinet célèbre sa 7e édition. Cette année encore, la Chorale des Voix de Losa, organisatrice de l’événement, vous propose de découvrir de nouveaux univers musicaux accompagnés de  groupe, chorale, orchestre et quatuor du coin ou de la région, tous amateurs mais pas sans cœur. Le tout dans un décor fleuri aux allures de cabaret et une ambiance conviviale. Une assiette de tapas sera offerte à l’entracte, en plus !

La chorale Les Voix de Losa

La chorale des Voix de Losa est née en 2008. Très vite, elle s’est distinguée par son choix de répertoire audacieux, le gospel – jazz. Ce répertoire a été choisi en réponse à l’ambiance jazzy présente chaque été avec le festival de Jazz. Sylvie Golias, musicienne talentueuse et passionnée choisit et fait vivre des œuvres de haute tenue. Les concerts sont appréciés à Sanguinet et dans les communes du  Bassin d’Arcachon. Dans sa grande générosité, la chorale des Voix de Losa, organisatrice de ce Printemps Musical de Sanguinet, accueillera sur sa scène, le temps de quelques chansons, le groupe de chants polyphoniques, Los de Qui Cau.

L’Orchestre d’harmonie de l’Atelier musical de Sanguinet

L’Orchestre d’harmonie de l’Atelier musical de Sanguinet (AMS) est une jeune formation créée en 2012 grâce à l’initiative de son chef d’orchestre Sébastien Lalande et des responsables de l’Atelier musical de Sanguinet. Aujourd’hui, l’Orchestre d’harmonie de l’AMS compte une trentaine de musiciens, flûtistes, saxophonistes, trompettistes, trombonistes ou encore percussionnistes, de tous les âges et de tous les niveaux. Ces musiciens amateurs, accompagnés des quatre professeurs de l’Atelier musical de Sanguinet, reprennent un répertoire axé sur les plus belles musiques de films d’hier et d’aujourd’hui : West Side Story, Skyfall, Titanic etc. L’orchestre varie les plaisirs et s’amuse aussi avec des titres comme « Happy » de Pharrell William ou encore « Viva la Vida » de Coldplay. Les versions proposées sont toujours très « punchy » et entraînantes.

Désordre vocal, groupe vocal du Crabb de Biscarrosse

Son histoire a débuté en 2009, d’abord par la création de stages. Le succès étant au rendez-vous, le groupe vocal du Crabb de Biscarrosse s’est formé se rassemblant autour d’une seule et même voix, celle de Marie-Anne Mazeau. La chanteuse mais aussi chef de chœur professionnelle, a su créer l’alchimie des voix sur le thème : « La voix, cet instrument multiple ». Ce groupe vocal composé d’une trentaine de femmes vous propose un concert coloré, rythmé par des chansons parfois étrangères, où la femme est mise à l’honneur. Parions que ce Désordre musical enchantera cette nouvelle édition du Printemps musical de Sanguinet.

Quatuor de Saxophones Ellip’s

Crée en 2006, le quatuor de saxophones Ellip’s est composé de musiciens pédagogues enseignant dans les écoles et conservatoires de musique du bassin d’Arcachon. Cet ensemble musical a pour objectif premier la promotion et la diffusion de la musique de saxophone par l’intermédiaire  de concert. Sans a priori, le quatuor navigue sur différentes scènes, de la création contemporaine aux répertoires et transcriptions insolites, de la musique du monde jusqu’aux musiques improvisées. Le quatuor Ellip’s explore les différentes facettes du saxophone et offre à ses auditeurs un large éventail d’esthétique musicale. Pour cette soirée, c’est  un répertoire traditionnel et jazzy  que ces quatre musiciens, Marina Moureau, Bernard Cantau, Mickaël Dubois et Yannick Busawon vous proposent. Bach, Vivaldi, Granados côtoieront Piazzolla, Wolf etc. Excellence et accessibilité sont les maîtres mots du quatuor Ellip’s. Promesse d’un échange magique  avec le public.

 

La chorale des Voix de Losa organise son Printemps Musical, le samedi 9 avril 2016 à 18h30, à la salle des fêtes de Sanguinet. Réservation obligatoire.

 

 

SALON DU BIEN ETRE, BIO ET THERAPIES (Bordeaux)

Du 27 au 29 novembre 2015 - Espace du Lac 

 

La France est championne en la matière et surpasse statistiquement ses voisins européens : au travail ou à la maison, les français sont globalement plus stressés que la moyenne européenne… Stress, manque de temps pour soi, épanouissement personnel en berne, il est temps de remédier à ces vilains maux qui troublent notre quotidien ! Pour faire le plein d’idées de bien-être, d’énergie et de tonus, faîtes un tour du 27 au 29 novembre à l’Espace du Lac à Bordeaux… Le salon du Bien-être, du Bio et des Thérapies vous ouvre ses portes…

Lors de ce week-end, le mot d’ordre sera « Se faire du bien » et par la même occasion, découvrir toutes les astuces et nouvelles techniques de relaxation qui, il faut l’avouer, ont le vent en poupe ! Sur une superficie totale de 1800m², les visiteurs pourront rencontrer plus de 130 exposants et assister aux conférences programmées (60 au total !), participer aux séances d’initiations, s’essayer aux différentes disciplines, se laisser cocooner ou encore assister à plusieurs animations et démonstrations gratuites. 3 jours autour de la relaxation, de la nourriture bio et des nouvelles méthodes de bien-être, 3 jours pour remettre les choses à leur place et penser à vous... Et ces nouvelles façons de vivre plaisent, leur succès ne cesse de croître. L’européen aspire en effet de plus en plus à une vie harmonieuse et équilibrée. Prise de conscience de son corps, de son mental mais aussi de son environnement, il tend çà et là vers le « mieux-vivre » en veillant à manger plus sainement, à se développer personnellement et à prendre soin de lui. Sur ce Salon, vous retrouverez une importante sélection de produits alimentaires Bio, des produits issus de petites productions régionales, du miel, du vin ou même l’algue aux milles vertus, la Spiruline. Vous y découvrirez aussi une gamme impressionnante de produits en tout genre, des bijoux à la musique relaxante en passant par les minéraux, des vêtements faits de matières naturelles aux livres, jusqu’aux produits de beauté et autres cosmétiques Bio, toute la famille trouvera son bonheur ! Côté thérapies alternatives, vous pourrez aussi essayer l’une des nombreuses séances d’initiation proposées : Reiki, réflexologie, Shiatsu, sophrologie, Acupuncture, Aromathérapie, Art-Thérapie, Biomagnétisme, Feng Shui, Homéopathie, Litho-thérapie, médecines douces, vous pourrez ainsi communiquer avec des professionnels du développement personnel et de la gestion du stress pour découvrir la technique qui correspond le mieux à votre quotidien et à vos besoins. Parmi les moments immanquables de ce week-end, programmez de faire une halte autour des concerts Zen (le vendredi à 19h30 et le samedi et dimanche à 17h30)… Le premier soir, vous découvrirez notamment le concert « Du Souffle au Cristal », qui réunit deux duos – l’un spécialiste en musicothérapie énergétique, l’autre en musique vibratoire – autour de plusieurs instruments comme les Didgeridoos (instrument aborigène australien), les flûtes amérindiennes, les vaisseaux de cristal ou encore la Lyre de cristal. Par ailleurs, s’il y a un lieu insolite de ce Salon où vous devrez vous arrêtez c’est l’espace Arbres & Conscience, un espace de relaxation à la fois esthétique puisqu’il s’agit de créations contemporaines du plasticien Philippe Bray, installé en Sud Gironde, dans lesquelles vous pourrez vous asseoir. Enfin, petits et grands gourmands pourront participer à plusieurs ateliers culinaires : le samedi à 11h et le dimanche à 16h, apprenez à préparer votre tartare d’algues, le samedi et dimanche à 10h30 et 14h, faîtes votre pain sans gluten et à 17h le vendredi ainsi qu’à 16h samedi et dimanche, les petits bouts pourront confectionner leurs propres petites confiseries de chocolat !

Entrée 2€.

Plus de renseignements sur www.salonbienetrebordeaux.com

FAN DE BRIQUES (Bordeaux)

Du 28 au 29 Novembre 2015 Hangar 14

 

Ça n’est rien qu’un petit bonhomme aux pieds carrés et à la tête cylindrique et jaune, rien qu’une petite briquette de plastique coloré et pourtant, voici déjà plusieurs générations d’enfants qui ne jurent que par ce jouet ! Avec une capacité de construction quasi illimitée, les briques LEGO® passionnent petits et grands, à tel point qu’elles ont été nommées par deux fois, « jouet du siècle »...

C’est donc assez naturellement que plusieurs événements se sont mis en place autour de cet engouement général et c’est à Bordeaux, au Hangar 14, qu’ouvrira justement ses portes, ces 28 et 29 novembre, le salon Fans de Briques, 4e édition. Fort de ses 23 000 visiteurs l’an passé, cette fois-ci c’est sur 5 400m² que vous pourrez découvrir de nouvelles créations au cœur de l’univers LEGO®, des constructions de quelques milliers de briques mais aussi des ateliers, des animations et des jeux pour toute la famille.

Si LEGO® existe depuis 1932, l’entreprise familiale étant basée à Billund (commune où se situe le village LEGOLAND) au Danemark, elle a su se renouveler et développer la créativité des enfants grâce au jeu et à l’apprentissage dans plus de 130 pays du Monde. L’imaginaire y a toujours une place très importante, vous le découvrirez lors de Fans de Briques en venant admirer les incroyables créations des Adults Fans Of  LEGO, une communauté de près de 80 AFOLS venus des quatre coins d’Europe pour vous présenter leurs œuvres. Vous pourrez ainsi flâner autour de dioramas mettant en scène l’univers de Star Wars, celui des Pirates, de Bionicle, de l’époque médiévale, des super-héros ou encore du Japon ancestral…

Fans de Briques se veut donc être un événement original, à la programmation interactive et ludique mais aussi un lieu d’échanges et de rencontres pour les amateurs et les curieux. Parmi les grands défis de cette édition 2015, un atelier central de 150 000 briques sera ouvert aux constructeurs de tous les âges alors qu’un concours sera ouvert à tous les enfants, un espace « architecture » rassemblera également 28 000 briques et les vidéastes en herbe pourront s’exercer lors d’ateliers dédiés, au stop motion sur grand écran [technique de film image par image] mettant en scène un univers LEGO®. D’ailleurs, la deuxième édition du Festival Ciné Brique aura lieu dans un espace cinéma avec écran géant spécialement conçu pour les « brickfilmeurs » apprentis ou confirmés. Ce sont donc à cette occasion, huit mini-métrages en stop motion qui seront sélectionnés et diffusés aux visiteurs. Ces derniers pourront aussi participer à l’élaboration d’une mosaïque géante en 2D et pour les plus jeunes, un espace DUPLO® géant sera en accès libre, des quizz et des jeux (« Cherche la brique » notamment) seront organisés. Par ailleurs, cette édition 2015 verra naître le 1er festival Art en Briques qui abritera des œuvres originales à l’effigie de la petite brique ; un appel à projets ayant été lancé pour tous les artistes intéressés, peu importe le support ou le type d’art plastique utilisé.

Avec le Salon Fans de Briques, vous êtes sûrs de retrouver, le temps d’un week-end, votre âme d’enfant grâce à ce jouet d’une qualité à la renommée internationale, en découvrant des constructions inédites, et en plongeant dans l’univers LEGO®, ses mondes, ses mini-figurines et ses couleurs. Jouet du siècle, et c’est mérité, parce que LEGO® apporte aux petits et aux grands enfants un amusement réel, soit celui exigeant une certaine maîtrise pour parvenir à remplir l’objectif fixé, un amusement qui s’étend du processus de création jusqu’à la fierté du résultat final… Emboîtez, construisez, déconstruisez, stimulez votre imaginaire et votre créativité, ces 28 et 29 novembre, au salon Fans de Briques, à partager en famille ! 

FESTIVAL ANIMASIA (Bordeaux)

Du 10 au 11 octobre 2015 Hangar 14

 

Amis amateurs de jeux vidéo, de cultures asiatiques, de dramas et de K-Pop, le festival Animasia est sans aucun doute le festival à ne pas manquer en ce début d’automne. Ces 10 et 11 octobre 2015, au Hangar 14 de Bordeaux, vous vivrez une 11e édition haute en couleurs qui mettra à l’honneur le Pays du Matin Calme, la Corée du Sud…

C’est pour fêter le 130e anniversaire des relations diplomatiques entre nos deux pays qu’Animasia a choisi de vous faire découvrir la culture coréenne. Chaque année depuis sa création en 2005, l’équipe du festival s’est attachée à valoriser et faire entendre la culture asiatique dans son ensemble, ses multiples facettes, ses traditions mais aussi son extrême modernité. Au fil des éditions, Animasia s’est converti en véritable lieu d’échange, aussi bien pour les passionnés que pour le grand public. Amateurs et curieux se réunissent donc, depuis plus de 10 ans, faisant d’Animasia un événement culturel majeur de Bordeaux Métropole comme l’a prouvé l’édition passée forte de ses 16 000 festivaliers. Un engouement qui ne devrait pas se tarir avec cette nouvelle thématique puisque depuis quelques années la culture coréenne s’exporte de plus en plus facilement à l’étranger et notamment en France. En plein essor économique et culturel depuis le début des années 2000 grâce au phénomène Hallyu, la Corée du Sud a su allier ses plus anciennes traditions tout en se créant une nouvelle identité autour d’une pop culture très riche et très tendance. Ce sont ces deux versants qu’Animasia tentera de mettre en exergue : le K-Pop (genre musical), les jeux vidéo et les dramas (séries télévisées) représenteront la face moderne du pays alors que le Samulnori (musique traditionnelle), le Hanbok (vêtements traditionnels) et le Hapkido (art martial) représenteront une culture coréenne plus ancienne.

Au programme de ces deux jours et à l’intérieur du Hangar 14 entièrement dédié à la culture coréenne : des expo, des démonstrations et des ateliers mais aussi des tables-rondes et des conférences, des défilés et de nombreuses animations. L’un des moments phares du festival sera notamment le défilé de Cosplay. [Pour les moins initiés, le Cosplay est un loisir très en vogue qui consiste à jouer le rôle de vos personnages (de mangas la plupart du temps) en les imitant grâce à leur costume, leur coiffure, etc.] Deux défilés sont prévus, en présence d’Isabelle Jeudy, gagnante du championnat du monde de Cosplay en 2007. Autres temps forts à ne pas manquer, le nouveau spectacle de Neko Light Orchestra, le collectif spécialisé dans les compositions issues des cultures de l’imaginaire, ou encore le défilé chorégraphié de Hanbok, qui retranscrira à travers un spectacle, l’Histoire de la musique traditionnelle à la musique moderne en partenariat avec l’association Couleur Corée, la délégation coréenne de la Ville Métropolitaine de Gwangju et des groupes de K-Pop locaux. En parallèle de toutes ces activités, Animasia reste ce qu’il est et ne déroge donc pas à la règle : des tournois de jeux vidéo seront organisés, des bornes en libre accès et des jeux de rythme (Just Dance, Guitar Hero) seront à disposition et de nombreuses rencontres avec des invités seront proposées. Enfin, il est à noter que le Forum Emploi Numérique inauguré lors de la 9e édition trouve encore sa place au sein du festival et permettra cette année encore aux étudiants, écoles et professionnels de se rencontrer, d’échanger et de s’entraider.

Sachez qu’avec cette 11e édition, le festival Animasia peut s’enorgueillir d’être soutenue une fois de plus par l’Institut français par le biais du label « années croisées France-Corée » qui permet d’inclure des manifestations dans le programme officiel de l’Année France-Corée 2015-2016. Une grande exposition à la FNAC Sainte Catherine continuera d’ailleurs jusqu’au 19 octobre dans le but de faire découvrir encore davantage ce beau pays et sa culture.

 

Infos Pratiques :

Hangar 14 / 173 Quai des Chartrons 33 300 BORDEAUX

Horaires : Samedi 10 de 10h à 20h et Dimanche de 10h à 18h.

 

FESTIVAL CADENCES (Arcachon)

Du 23 au 27 septembre 2015 Théâtre de la Mer et Théâtre Olympia

 

C’est un rendez-vous que les amoureux de la danse ne manqueraient pour rien au monde. Cinq jours intenses où Arcachon se met à vivre au rythme des créations chorégraphiques, aussi plurielles soient elles. Pour cette 14e édition, Cadences vous ouvre les portes d’univers variés et riches autour de 20 compagnies. Cette année le Festival se resserre sur 5 jours au lieu de 6 afin de gagner en intensité, de privilégier une ambiance festivalière et de créer un précipité d’œuvres qui se chahutent, se bousculent, se contredisent et s’éclairent mutuellement.

 

Festival de création ambitieux, Cadences est tout aussi original dans son contenu que dans sa forme. En effet, ce sont près d’une quinzaine de spectacles qui seront donnés, répartis entre les planches du très beau théâtre de l’Olympia et celles du Théâtre de la Mer, monté pour l’occasion, les pieds dans le sable et avec pour toile de fond l’immense beauté du Bassin d’Arcachon et de son Banc d’Arguin. Des créations de renommées nationale et internationale ainsi que des étoiles émergentes de la danse vous feront faire un véritable voyage à travers le prisme complexe de l’écriture chorégraphique, espace poétique à part entière où s’affrontent les visions sociétales, les sentiments et les passions. Si rares sont les manifestations qui révèlent ce qu’est réellement cet art du mouvement, le Festival Cadences tente depuis sa création d’en retranscrire le caractère quasi sacré, cette essence qui tient presque du divin et qui fait que la danse est une contemporaine de notre univers et de nos sociétés, qu’elle est depuis l’aube de l’Histoire des hommes liée à celle du corps. Plus encore, qu’elle est tantôt un langage, tantôt un rituel, peu importe d’où elle vient.

A la fois technique et art, elle cultive l’élégance comme le prouvera le prestigieux ballet Preljocaj lors de l’ouverture de Cadences ce 23 septembre à 21h à l’Olympia. Angelin Preljocaj, célèbre chorégraphe français, y dévoilera sa dernière création, « Retour à Berratham », mettant en mouvement les mots de l’écrivain Laurent Mauvignier, pour un tableau mêlant retour de guerre et amour perdu. Les grands classiques seront aussi revisités, lors des soirées du Théâtre de l’Olympia, les contes les plus célèbres racontés en dansant avec le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux qui présentera « Barbe-Bleue » le jeudi 24 septembre, ou encore la Cie NGC25 et un « Roméo et Juliette » qui explorera l’émotion des corps et la recherche gestuelle, le 26 au soir. Le vendredi soir, la Cie S’Poart, dirigée par Mickaël Le Mer, vous plongera dans une culture urbaine baignée de danse contemporaine avec « Rouge », une pièce inqualifiable tant par le style de sa chorégraphie inspirée du hip-hop, que sur les paradoxes qu’elle met au jour, les émotions des danseurs et la création musicale minimaliste qui l’habille. Le dimanche 27, un vent venu du sud de l’Espagne soufflera sur le Bassin grâce à la Compania de Danza Enclave Espagnole et sa traversée flamenca de l’Espagne, « En Plata ».

Parmi les pièces proposées Théâtre de la Mer cette fois, vous aurez là-aussi, de quoi être éblouis puisque 14 spectacles y auront lieu. Comment ne pas évoquer celui présenté par la Compagnie Les Associés, menée par le talentueux Babacar Cissé, le mercredi 23 à 14h30 : un extrait de « Wolves, la meute » entre fusion et rivalité, ou encore ce même jour, « Beldurra », qui signifie la peur en basque. Primée aux synodales 2014, cette chorégraphie signée Christine Hassid, jeune chorégraphe bordelaise, s’affirme à la fois comme une déclaration d’amour et de guerre à nos peurs. Vendredi 25 à 18h30, vous vous surprendrez à rêver devant le duo d’acrobates aériens des Sélène, à envier l’alliance parfaite entre tradition et modernité du Sévillan Marco Vargas et de la Canadienne Chloé Brûlé le samedi 26 à 16h15, à voyager entre Orient et Occident avec Timeless Ballet le dimanche à 16h50, bref, vous vous surprendrez à découvrir la danse sous toutes ses coutures, à l’aimer ou non, à la ressentir mais surtout à ne pas chercher à la comprendre.  

 

La 14ème édition du festival « Cadences » se déroulera du mercredi 23 au dimanche 27 septembre 2015 au Théâtre de la Mer et au Théâtre Olympia.

 

FESTIVAL MARAIS VOUS BIEN (Saint Ciers Sur Gironde)

Du 02 au 04 Octobre 2015

le meilleur de l’humour à Saint-Ciers-Sur-Gironde 

 

Le rideau se lèvera du 2 au 4 octobre 2015 sur la 5e édition du Festival nord-girondin, « Marais vous bien »… Un titre comme une promesse, tenue à chaque fois depuis la première édition en 2011. Cette année  encore des têtes d’affiches, des humoristes locaux, de nombreuses animations et une déferlante de rires envahiront le petit village de Saint-Ciers-sur-Gironde.

 

C’est l’association La 5e saison – ses 50 bénévoles et son président, Laurent Chopy – qui est à la tête de « Marais vous bien », ce festival d’humour qui a réussi en 5 ans seulement à se faire un nom parmi les plus belles festivités girondines. Maître mot de ce festival, la convivialité est sans conteste l’un des points forts du « Marais vous bien », tout comme le sont les différents artistes qui s’y produisent. Les rires des spectateurs (soit près de 2 000 personnes en 2014) ayant poussé la porte du chapiteau les années précédentes résonnent encore : Les Chevaliers du Fiel, Sellig, Mado la Niçoise, Popeck mais aussi Jeff Panacloc ou encore Anne Roumanoff font partie de ces grands noms qui ont fait que « Marais vous bien » porte décidément bien le sien. Ainsi, cette année, lors de ces trois jours de rire et de détente absolue à Saint-Ciers, vous aurez la chance de pouvoir applaudir un artiste complet, comédien et humoriste phare de toute une génération, Roland Magdane, qui se produira le vendredi 2 octobre à 21h. « Rire ! » son nouveau one-man-show est encore plus déjanté que d’ordinaire. « Pourquoi n’est-il pas normal ? », demande-t-il… La faute en revient tour à tour à ses grands-parents, à ses parents puis bien sûr, à sa femme ! A coup de lettres dont il a la spécialité et de saynètes du quotidien parlant de sa vie de couple, il emmène son public pendant près d’1h40 dans son univers où le rire a évidemment la part belle. Autre tête d’affiche de cette 5e édition, c’est le « showman » aux multiples talents, Anthony Kavanagh, qui foulera les planches du « Marais vous bien » le samedi 3 octobre à 21h. « Anthony Kavanagh se chauffe », un titre qui vous donne la température de cette soirée en compagnie du canadien énergique et bouillonnant. Du chant à la danse, du mime au rire en passant par le beat box, plus mordant que jamais, l’humoriste racontera, écorchera et se moquera de tous, sans s’oublier lui-même. Une tournée de rodage juste avant la sortie de son tout dernier one man : « Show Man ». Et puisque « Marais vous bien » c’est aussi la découverte de jeunes talents, le festival sera clôturé par la venue, le dimanche 4 à 18h, de La Bajon, humoriste touche à tout qui propose un one-woman-show où elle abordera pêle-mêle, le temps qui passe, la liberté, les origines, le chômage, Dieu, l’éducation, le tout passé au crible de son œil exacerbé et de son ton grinçant, très singulier. La place du village deviendra par ailleurs durant ces 3 jours un joyeux carrefour où des animations ainsi qu’un spectacle gratuit seront donnés sous un chapiteau qui accueillera aussi la partie restauration. Dimanche 4 octobre à 11h justement, vous découvrirez gratuitement le spectacle « Le palais mystérieux » créé par la Cie Abac’art, à partir de la célèbre aventure de Carlo Collodi « Pinocchio », où l’interactivité et les chansons assureront la créativité et l’enthousiasme du plus jeune public (dès 3 ans).

Issu de la volonté de faire de la culture un bien accessible à tous, tant sur le plan géographique que budgétaire, l’association La 5e saison s’attache à proposer ce 5e rendez-vous, à des prix intéressants (le Pass pour les 3 spectacles revenant à 52€), avec une programmation adaptée à tous les publics et qui saura pérenniser, sans aucun doute, les éditions futures du « Marais vous bien ». Mais c’est aussi du public dont dépendent ces rendez-vous : direction Saint-Ciers donc pour tous ceux qui, comme nous, n’imaginent pas la vie sans humour ! 

 

FESTIVAL MEDIUM (Aureilhan)

Du 02 au 04 Octobre 2015

Medium Radio 

Un festival pour voir avec les oreilles…

 

Et si nous perdions nos oreilles, deviendrions-nous aveugles ? Voici la grande question que vous pose pour sa 3ème édition, le Festival Médium Radio d’Aureilhan, en Pays de Born. Entre le ciel, la terre, ses hauts pins et les eaux calmes de son lac, ce festival entièrement gratuit vous propose du 2 au 4 octobre, une autre manière d’écouter, des découvertes mais surtout du partage et de la générosité.

 

Initié par Nicole Marmet, auteure-réalisatrice indépendante de documentaires et fictions radiophoniques, Médium Radio s’inscrit dans la logique de l’association Les Griottes et de son projet C des Ondes, soutenu par le Conseil Général. L’événement est en effet au service de la création radiophonique ou sonore, « il défend cet outil de création incroyable qu’est la radio » nous rappelle Nicole. Véritable média de création, d’information mais aussi de développement local, la radio a des atouts que les autres médias n’ont pas. Cette espèce de cinéma sans image éveille nos consciences – l’écriture radiophonique se rapprochant d’ailleurs de l’écriture cinématographique – et nous fait voyager. Cette 3ème édition mettra à l’honneur la RTBF, la chaîne première en Belgique, lors de l’ouverture du Festival le 2 octobre à 18h à la Bergerie, avec « Par Ouï Dire » qui déroulera un monde sonore, de voix, de musiques et de récits. Commencera alors votre voyage d’écoutes, de surprise en surprise, de sons en notes, de notes en mots. Vous découvrirez à plusieurs reprises (le 2 à 18h45 à la Bergerie et le 3 à 13h30 à la Chapelle Saint Monmolin) le travail de Kaye Mortlay, auteure-réalisatrice indépendante née en Australie, adepte du documentaire sonore de création. Autre création ou du moins son ébauche, « Tricote-moi un pull » par Nicole Marmet qui jouera de ses trésors sonores, Patrick Vaillant, de sa mandoline et de ses mots et Bernard Santacruz, de sa contrebasse (Chapelle Saint Monmolin à 20h le 2). Autre fil rouge de Médium Radio, l’aspect pédagogique. Un débat est donc organisé le samedi 3 à 10h30 à la Bergerie sur le thème « Ingénieurs du son, à la radio, au cinéma…cousins germains ? » et verra la participation de Pierre Devallet, ‘ingé son’ à la RTBF et ambassadeur de l’émission « Par Ouï Dire » et Gérard Mailleau, ‘ingé son’ pour le cinéma, la télévision et la radio. Les créations diverses s’effectueront sous différentes écoutes, ainsi sur les trois jours, vous aurez la possibilité de découvrir « Variations Diabell », une fiction de Michèle Sigal qui nous entraîne sur la piste du vol d’un diamant issu d’une mèche de cheveux de Ludwig Von Beethoven (le 3 à 11h30 à la Bergerie et le 4 à 11h). Vous embarquerez également pour le Japon pour un documentaire frappant, celui d’Eric Cordier et de Nathalie Salles, « C’était un jour si calme ». Suite au violent séisme et tsunami ayant heurté le Japon en 2011, Eric Cordier est parti à la rencontre des sinistrés et nous livre une pièce de musique électroacoustique composé de témoignages recueillis à Fukushima et à Miyagi (le 3 à la Chapelle à 15h et le 4 à 14h à la Bergerie). A ne pas louper également la pièce radiophonique du dramaturge New-Yorkais David Zane Mairowitz, « Le Marais aux crocodiles » (le 3 à la Chapelle à 16h45 et le 4 à 13h30 à la Bergerie). Lors de ces 3 jours, sur les rives du lac sera aussi installée une lutherie monumentale de Denis Tricot et Eric Cordier : tendus en l’air, six à sept fils de bois de 9 mètres constituent la matière vivante d’une sculpture-instrument… « Bienvenue à Boucanville » par la Cie Le bruit qu’ça coûte, « Ecoute qui je suis » par les élèves du Lycée Professionnel de Parentis, mais aussi « Le Sel de la vie » ou « Um belo dia » par l’artiste circassienne, Dulce Duca seront autant d’autres surprises que vous réserve Médium Radio… Sans hésiter, allez-y… Les yeux fermés.

 

Possibilité de se restaurer sur place.

 

SUN UNDER ROCK FESTIVAL 2015

Les 3 et 4 juillet, sur l'esplanade de Latécoère à Biscarrosse...

 

 

Première à Biscarrosse en ce début juillet sur l’exceptionnel site de Latécoère… Si autrefois les moteurs d’hydravions vrombissaient autour de ce lac à l’abri du vent, entouré de pins, ces 3 et 4 juillet ce seront les guitares et les amplis qui envahiront l’atmosphère biscarrossaise, le temps d’un festival.

 

Le SURF, traduisez Sun Under Rock Festival, c’est la belle initiative, mais aussi le rêve de gosses, de Pascal Perez, président de la toute récente association Addict O’Rock, et de ses acolytes.

La Mairie de Biscarrosse accueillera donc et soutiendra, logistiquement, cette nouvelle manifestation.

Un moyen de promouvoir la musique, le rock spécifiquement mais pas que, et les concerts en live. Le Sun Under Rock est un projet mûrement pensé, longtemps imaginé et il est aujourd’hui, c’est ce qu’on lui souhaite, sur les rails du succès !

L’association Addict O’Rock a fait le choix de mélanger les styles tout en cherchant à garder un noyau rock-pop qui va si bien avec l’esprit de notre côte landaise.

En short, tongs, sable et sel sur la peau, vous pourrez apprécier une programmation de haute voltige qui ira du rock, à l’électro en passant par le blues, la pop ou la surf pop.

Plusieurs groupes venus de tout l’Hexagone créeront une ambiance particulièrement chaleureuse et conviviale. Sur les 11 présents, de la scène montante comme The Neighborhood, des pointures comme Erevan Tust mais aussi 3 groupes locaux que sont The Very Small Orchestra, Mad Barrows ou encore Docteur Wagner.

Et sur les 5000 spectateurs attendus, certains se déplaceront aussi pour la voir elle : Missil, Djette de renommée mondiale, elle apportera le vendredi une French Touch saupoudrée de street culture, de hip hop et d’électro pour un univers acidulé, frais et extrêmement énergique !

Autre tête d’affiche, ils sont les favoris du Grand Sud-ouest et les idoles des festayres… De leur accent à leur transhumance, de leur ‘capeou’ à leur ‘camioneta’, les tarbais de Sangria Gratuite n’en finissent pas de nous faire danser sur un rock festif, ska-rock, très…contagieux ! Un samedi soir qui promet de porter haut les couleurs de la Gascogne, et où l’ambiance, c’est certain, sera au rendez-vous !  

 Une chose est sûre : nous y serons

ODP FESTIVAL 2015

Du 1er au 04 juillet à Talence

 

Allier musique et bonnes œuvres, c’est le joli pari du Festival ODP qui aura lieu du 1er au 4 juillet au Parc Peixotto de Talence. Au profit de l’Œuvre des Pupilles qui vient en aide aux orphelins des sapeurs-pompiers de France et sous le parrainage d’Eric Jean Jean et de Cyril Lignac, les plus belles têtes d’affiche du moment se réunissent pour 4 jours de concerts, d’émotions et de partage.

 

Les Yeux d’la tête ouvriront le bal le 1er juillet à 20h pour nous livrer une poésie festive et engagée sur des rythmes tziganes, plus jazzy voire plus rock. Un sextet tout en finesse qui garde le secret de chansons à textes toujours mordants, drôles et percutants pour débuter ce festival dans la joie et la convivialité ! Et la soirée ne s’arrête pas là… Dès 21h, le jeune gitan à la voix d’or, grand vainqueur de The Voice et déjà détenteur d’un premier album double disque de platine, Kendji Girac viendra vous faire danser au rythme de ses grands succès. La musique ? Une religion pour le chanteur qui la partage sur scène avec ses musiciens et son public, avec une énergie et un charme qui n’ôte rien à son talent, bien au contraire !

De la poésie, des ballades et des voix au grain particulier, c’est ce qui vous attend lors de la deuxième soirée du Festival ODP… Bastien Lanza, 25 ans et déjà un parcours impressionnant, entamera la première partie du concert. Petit protégé de Francis Cabrel et de l’association Voix du Sud, c’est aux Rencontres d’Astaffort qu’il a trouvé le soutien et des conseils précieux pour mettre en route son album. De la chanson française, comme on l’aime, fraîche et moderne un peu comme celle que servira après lui, la pétillante Zaz. Avec plus de 2 millions d’albums vendus dans le monde, la jeune femme n’en finit plus de nous surprendre et son dernier opus ‘Paris’ connaît un véritable succès.

Le 3 juillet, la formation aquitaine, Pendentif nous livrera son univers pop aux influences anglo-saxonnes, une musique légère et dansante. Electronique, espiègle, joyeux, autant de qualificatifs qui collent à la peau de Pendentif. S’en suivra un moment tout en douceur avec un poète bien connu et qui revient avec des sonorités plus folk… Renan Luce nous chuchote des histoires, avec légèreté, talent et sensibilité : un cocktail d’émotions à ne pas manquer.

C’est enfin Bénabar qui clôturera cette soirée. On ne le présente plus. Triple disque de platine, disque de diamant, un style incomparable, toujours mordant. Il montera sur scène muni des morceaux de son dernier album qui, comme les autres d’ailleurs, a fait mouche et sur lequel on retrouve notamment ‘Paris by night’, un carton sur les ondes !

Dernière soirée et encore d’excellents moments de partage et d’écoute musicale : le 4 juillet sera sans aucun doute festif ! ‘Chansons pour les pieds’ dirait Goldman avec la poésie réaliste et engagée de Boulevard des Airs. Ce groupe de rock alternatif, cher au Sud-ouest, brasse dans leur musique de multiples influences, entre la chanson française, le rock, le reggae et les rythmes latins. A écouter, à danser, à vivre tout simplement ! Prévoyez donc plusieurs volts d’énergie car il vaudrait mieux que vous ne soyez ‘Même pas fatigués’ ! ‘Africainement vôtre’, ce sont les Magic System qui viendront ensuite vous faire ‘Bouger, bouger’ avec la passion et l’entrain qui les caractérisent ! 15 ans de carrière, 15 ans de tubes pour ces ‘magiciens’ qui seuls ont le secret de cette fameuse ‘Ambiance à l’africaine’ !

En plus de ces concerts et sur ce festival, des animations vous seront proposées par les pompiers, un village enfant sera installé ainsi qu’un autre, ‘prévention’ pour les 13 ans et plus.

Les épicuriens pourront aussi déguster, dans le village gourmand, une cuisine à base de produits frais élaborée par d'excellents ‘food trucks’. Un bar à huîtres et un bar à vins s'ajouteront à la proposition gustative pour le plus grand plaisir des festivaliers.

Vous l’aurez compris du 1er au 4 juillet, la qualité sera au rendez-vous Festival ODP à Talence… Et quand ‘qualité’ rime avec ‘solidarité’, on fonce acheter nos billets !

Plus d’infos sur www.festival-odp.com

FESTIVAL MUSICALARUE 2015

Les 14 & 15 août 2015 à Luxey

 

Une partie du suspens est tombée et les amateurs de bonne musique n’en sont que plus ravis ! Une fois n’est pas coutume, de très belles têtes d’affiches marqueront ce mois d’août dans les Landes ! De la musique, des émotions et une programmation éclectique alliant grands noms et découvertes, rythmeront cette 26ème édition du désormais très réputé Festival de Luxey : Musicalarue !

 

 

C’est en plein cœur de l’été, ces 14 et 15 août 2015, que le petit village paisible de Luxey se transformera, comme chaque saison depuis 1990, en véritable haut lieu de la culture musicale.

La musique est à la rue, ce que la rue est à la musique. De l’échange et de l’inspiration, du partage, des émotions, des mélanges et des couleurs. C’est l’âme-même de ce Festival.

L’an dernier, pour applaudir entre autres Bernard Lavilliers, IAM, Maxime Leforestier ou encore Johnny Clegg, plus de 43 000 festivaliers ont envahi les rues de la commune landaise, une quinzaine de scènes étant installées pour le bonheur de tous.

En 2015, Musicalarue nous promet un cru exceptionnel où la musique côtoiera les arts de la rue. Une 26e édition originale et variée, de la chanson française en passant par le hip hop, le gypsy punk ou encore l’électro, le rock et même la musique brésilienne, Musicalarue 2015 ne déroge pas à la règle de l’éclectisme…

Parmi les belles surprises de cette programmation, 3 têtes d’affiches raviront les amateurs de la scène française : HF Thiéfaine, Hugues Aufray ou encore Cali. Les petits nouveaux de la chanson française seront aussi à l’honneur : place aux dandys Frero Delavega, à la déjantée Luce et à la très rock Mademoiselle K.

Du côté des immanquables et des coups de cœur de la rédaction, vous passerez deux moments exceptionnels et repartirez obligatoirement ‘la banane aux lèvres’ avec Babylon Circus, le vendredi, et avec Zoufris Maracas, le samedi.

Amoureux du Hip hop, vous ne serez pas en reste ! Vous (re)découvrirez l’univers indescriptible de Chill Bump, les mélodies audacieuses de Kate Tempest et un rap moins bling bling que d’accoutumée mais bien plus réaliste avec le petit duo français Bigflo et Oli. Et parce que peu de manifestations musicales y échappent aujourd’hui, il y aura bien sûr de l’électro avec Chapelier Fou, le petit génie de l’électro française, Ez3kiel qui aime bouleverser les codes et Acid Arab.

Comme promis, la magnifique Flavia Coelho offrira sa Bossa brésilienne et charmera les landais comme elle a déjà envoûté la capitale. Une flamme latino qui mélange un son roots du Nordeste et le baile funk de Rio.

Pour tous les goûts et tous les âges, un festival comme on les aime ! Alors ne tardez pas trop, prenez vos places sur www.musicalarue.com. En prévente, le pass 2 jours est à 45€ seulement, et c’est toujours gratuit pour les moins de 14 ans. 

FESTIVAL RUE DES ETOILES 2015

Du 17 au 20 juillet 2015 - lac Latécoère

 

 

Coup de projecteur en ce mois de mai sur un festival haut en couleurs que tous les amoureux de la poésie, de l’imaginaire et du cirque nouveau attendent avec impatience. Rue des étoiles 18e édition envahira les abords du lac Latécoère du 17 au 20 juillet prochain.

 

Pas question de dévoiler l’ensemble de la programmation mais nous vous distillerons des morceaux de magie jusqu’en juillet…

Car Rue des Etoiles c’est plus qu’un simple festival de cirque contemporain. C’est un concentré d’émotions, une parenthèse enchantée, un lâcher-prise collectif.

L’âme de ce festival c’est l’humanité nous dit Jean Marc Helies, directeur de l’association du CRABB. Bénévoles, artistes, public, les sourires sont sur tous les visages et règne un esprit de fraternité et de convivialité propre à ce festival unique en Aquitaine.

C’est en 2003 que pour la première fois Rue des Etoiles prend ses quartiers sur l’esplanade de Latécoère et malgré une tempête essuyée, il n’y a pas de doute, l’âme du lieu colle à celle de l’événement. Depuis, Rue des Etoiles n’a eu de cesse de se réinventer, d’évoluer et d’offrir aux petits et grands enfants, des numéros exceptionnels de compagnies novatrices du cirque contemporain.

Depuis plus de 10 ans, le CRABB par le biais de cette manifestation, accompagne la vitalité, la créativité et la capacité d’innovation du cirque au travers de plusieurs structures telles que Territoires de cirque ou encore Cirque en 5 départements.

La démarche est bel et bien de faire de l’art du cirque de rue et du cirque nouveau un art à part entière sans pour autant renier le cirque traditionnel et certains de ses codes.

Cette année encore, trois chapiteaux (en plus des 4 compagnies présentes en extérieur) seront installés pour permettre au public de venir à la rencontre de trois compagnies aussi différentes que talentueuses : l’inventive et décalée « La Faux populaire » qui présentera Le Cirque Poussière, la familiale et poétique « Le Petit Cirque » et la déjantée « Le Cirque Ozigno ».

Un festival familial et tout public que chaque année près de 7000 visiteurs ne manquent pas de découvrir. Pas de déception, seulement du rêve et des étoiles… 

LA SALIE SURF CLUB FAIS SON CINEMA 2015

Le 13 mai 2015 - Cinéma Gérard Philippe - Place du marché - La Hume / Gujan-Mestras 

 

La Salie Surf Club fait son cinéma ! Le 13 mai au cinéma Gérard Philippe de La Hume à Gujan Mestras, les amateurs de glisse se donnent rendez-vous pour une après-midi entièrement dédiée au surf.

 

De 14h à 19h, l’univers du surf vous ouvrira ses portes avec la projection de deux films de glisse « Castles in the sky » et « Xpress Yourself ». Des projections qui vous feront découvrir la qualité artistique des films de surf en vous offrant les plus belles images du genre. Avec « Castles in the sky » de Taylor Steel, vous voyagerez dans cinq pays différents et plongerez avec les surfeurs dans ces spots incroyables, ces vagues encore jamais vues… Un documentaire qui met en lumière quelques-uns des meilleurs surfeurs du monde et qui contribuent par leur art et leur passion à vous faire vivre un véritable voyage, sans prendre l'avion ! Quant à « Xpress Yourself », il a été tourné en Australie, à Hawaii, en Indonésie et dans les îles Fidji par Simon Shagga Saffigna, et suit entre autres, Mick Fanning, Joel Parkinson et Kelly Slater sur leur chemin à travers l'ASP World 2013 tour…

En parallèle, plusieurs animations seront proposées au public : une activité Skate avec « Ollie les petits »  mais aussi une grande braderie spécial surf avec les boutiques « Chez Ernes »t et « La Vigie », ainsi qu’un vide grenier, lui-aussi dédié au monde de la glisse. Sur place, des sandwiches, grillades et boissons seront mis à la vente pour l’association.

 

Du 28 Janvier 2015 au 13 Février 2015 
4ème édition - Festival Danse Jeune Public.

 

 

 

Programmation compléte